Le 1er Ultra trail des Chic-Chocs se tiendra du 21 au 23 juin dans le parc national de la Gaspésie.

Un ultra-trail de calibre international dans le parc de la Gaspésie

SAINTE-ANNE-DES-MONTS — Une compétition de course d’ultra-fond de calibre international se tiendra dans le parc national de la Gaspésie du 21 au 23 juin. Déjà, des coureurs des États-Unis, de l’Europe et principalement du Québec se sont inscrits au premier Ultra-Trail des Chic-Chocs.

Celui-ci sera organisé et géré par un nouvel organisme à but non lucratif, Choc événements, dont le bureau sera situé à Sainte-Anne-des-Monts, qui est l’une des portes d’entrée du parc de la Gaspésie et des monts Chic-Chocs.

Aux yeux des organisateurs, l’événement est, pour le Québec, ce qu’est l’Ultra-Trail du Mont-Blanc pour la France. «On a un dénivelé qui est un peu moindre, décrit le coordonnateur de l’Ultra-Trail des Chic-Chocs, Félix Dubeau. Mais, on a quelque chose qui, dans le jargon, est un single track : des traces uniques, des petits chemins très difficiles, très rocailleux. Donc, c’est un terrain de jeux avec un haut potentiel technique. Je crois que c’est le summum au Québec et même au Canada pour des courses de trail.»

«On a des sommets qui montent de 1100 à 1200 mètres d’altitude, poursuit-il. Au mont Blanc, on parle de 2000 à 2200 mètres de dénivelé. Par contre, sur les montagnes, on va partir de plus haut. On part à 192 mètres du niveau de la mer. La course de 100 km québécoise a un dénivelé de 4800 mètres positif et négatif, c’est-à-dire de montée et de descente. Au mont Blanc, on parle de 6000 mètres. Donc, notre différence est autour de 1200 mètres seulement de dénivelé.»

Marché asiatique

Les organisateurs gaspésiens souhaitent d’ailleurs se rendre au prochain Ultra-Trail du Mont-Blanc afin de promouvoir les Chic-Chocs. «On aimerait aller chercher le marché asiatique également parce qu’il y a beaucoup de courses en Asie», espère M. Dubeau.

Choc événements a signé une entente de cinq ans avec la direction du Parc national de la Gaspésie qui, en plus de fournir le territoire, offrira une contribution de 10 000 $ en gratuités. Pour le directeur du parc, l’événement représente un excellent moyen de lancer la saison estivale. «Alors qu’on n’est pas au plus fort de la période d’achalandage, ça permettra d’optimiser les installations qui sont ouvertes et en opération», se réjouit Pascal Lévesque.

L’Ultra trail des Chic-Chocs compte aussi sur le partenariat de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts et du Centre local de développement de la Haute-Gaspésie, qui a versé une subvention de 30 000 $. Le budget annuel total de Choc événements pourrait s’élever à 200 000 $.