Avec une huitième place samedi, Alex Harvey a réalisé sa deuxième meilleure performance de la saison au sprint.

Un top 10 pour Harvey en Autriche

Présent à la Coupe du monde de Seefeld afin de repousser l’effort jusqu’à sa limite une dernière fois avec les Jeux de PyeongChang, Alex Harvey s’est faufilé à l’intérieur du top 10 du sprint individuel en style libre, samedi, en Autriche.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a pris le huitième rang d’une épreuve remporté, bien sûr, par le phénomène norvégien Johannes Hoesflot Klaebo, qui l’emportait une cinquième fois en six courses du genre depuis le début de la saison.

«J’ai pu faire deux rondes [éliminatoires] de plus, je n’aurais pas pu demander mieux. Considérant que je suis en fin de camp d’entraînement et un peu fatigué, huitième, c’est très bien, et en plus, ça m’a permis de mieux connaître ce parcours qui sera le même qu’aux Mondiaux, l’an prochain», résumait celui qui vise à devenir le premier fondeur Canadien à monter sur le podium olympique .

Pour Harvey, qui a atteint la ronde des demi-finales, où il a terminé quatrième de sa vague, il s’agissait de son deuxième meilleur résultat de la saison au sprint, lui qui avait fait septième en ouverture du Tour de ski.

«J’avais de très bons skis. J’ai commis une petite erreur de pilotage dans le virage en épingle, en demi-finale, et je suis retrouvé coincé derrière Dario [Cologna] et je n’ai pas pu pousser comme je l’aurais voulu. La course a servi deux objectifs : bien finir mon camp et faire du repérage pour l’an prochain», résumait-il à propos de sa course du jour.

Aux Jeux olympiques, l’épreuve de sprint, prévue pour le mardi 13 février (jour 4 des Jeux) en sera une en style classique.

«Un sprint, c’est un sprint, ça ne change rien. Il y a qui sont plus spécialisés en style libre, mais moi, c’est 50-50. Il y a en aussi plusieurs qui peuvent gagner dans les deux styles, dont Klaebo et [Calle] Halvarsson, qui a fini troisième», ajoutait Harvey.

Inscrit à la Coupe du monde de Seefeld, malgré son expulsion des Jeux olympiques, le Russe Sergey Ustiugov, qui est 10e au classement général de sprint (Harvey est 18e), a pris le 44e rang de la ronde de qualification.

«On a jasé de son cas entre nous, mais je ne lui ai pas parlé, personnellement. Sa situation est vraiment bizarre, il n’est pas banni des Jeux pour la même raison que les autres, dont il y a des preuves tangibles contre eux. Lui, il n’y en a pas, si on le trouve coupable par association, c’est plate. S’il y en a, alors qu’on le dise», soumettait-il.

Une première chez les femmes

Parmi les autres membres de l’équipe canadienne, Len Valjas a fini 40e, Julien Locke 45e, Knute Johnsgaard 51e tandis que Devon Kershaw a pris le 70e rang, lui qui rentrait de la Slovénie, où il a pris part à la Coupe du monde de l’endroit, le week-end dernier.

Du côté féminin, Dahria Beatty a pris le 20e rang. Pour la première fois de l’histoire, il y a eu une égalité en première place, l’Américaine Sophie Caldwell et la Suissesse Laurien van der Graaf se partageant la plus haute marche du podium avec un temps identique.

Une course de 15 km style libre en départ groupé servira de dernière épreuve avant les Jeux de PyeongChang, dimanche.