Ezekiel Elliott des Cowboys célèbre son touché gagnant au troisième quart. Les Chiefs ont encaissé un troisième revers à leurs quatre derniers matchs après avoir amorcé la campagne avec une fiche de 5-0.

Un sursis payant pour Elliott et les Cowboys

ARLINGTON — Ezekiel Elliott a inscrit le touché victorieux après avoir encore une fois évité sa suspension de six parties et les Cowboys de Dallas ont battu les Chiefs de Kansas City 28-17.

Le touché de deux verges de Elliott au troisième quart est survenu après que les Chiefs eurent transformé un retard de 14-3 en une avance de 17-14, notamment grâce à un improbable majeur de 57 verges de Tyreek Hill lors du dernier jeu de la première demie.

«Tu dois oublier ce jeu et regarder en avant, a mentionné l’entraîneur-chef des Cowboys, Jason Garrett. Parfois, c’est plus facile à dire qu’à faire. Nous sentions que nous leur avions donné un cadeau.»

Elliott, le meneur de la NFL au chapitre des verges au sol l’année dernière, a complété la rencontre avec 93 verges par la course, mettant un terme à une séquence de trois parties avec au moins 100 verges au sol.

Le porteur de ballon des Chiefs Kareem Hunt n’a effectué que neuf courses pour des gains de 37 verges. Les Chiefs (6-3) ont mis fin à une série record de neuf victoires à l’étranger en encaissant un troisième revers à leurs quatre derniers matchs après avoir amorcé la campagne avec un dossier de 5-0. Elliott a obtenu un autre sursis de la cour, stoppant ainsi pour une troisième fois la suspension de six matchs qu’il doit écoper pour des allégations de violence conjugale.

Le quart Dak Prescott a lancé deux passes de touché à Cole Beasley et il a inscrit un autre majeur sur une course pour aider les Cowboys (5-3) à signer un troisième gain consécutif.

Terrance Williams a connu un excellent match pour les Cowboys, réalisant neuf attrapés, un sommer en carrière, pour des gains de 141 verges, dont 56 sur un jeu qui a mis la table pour le touché au sol de Prescott alors qu’il ne restait que 13 secondes à jouer à la première demie.

En retard 14-3, les Chiefs ont réussi un touché quand Alex Smith a rejoint Hill entre trois joueurs de ligne des Cowboys et les autres joueurs défensifs postés près de la zone des buts.

Un proprio fier

«Je n’ai même pas vu le jeu, a dit le propriétaire et directeur général des Cowboys, Jerry Jones. C’était le genre de situation où l’on savait que le momentum pouvait avoir une importance dans le match. Cette équipe avait toutes les raisons de se laisser abattre, mais elle ne l’a pas fait. C’est ce dont je suis fier aujourd’hui.»

Prescott a orchestré de longues séquences à l’attaque en deuxième demie pour propulser les Cowboys en avant pour de bon. Il a réussi 21 de ses 33 passes pour des gains aériens de 249 verges.

Smith a complété 25 de ses 34 passes pour des gains de 263 verges. Il a lancé deux passes de touché et il a été victime de sa première interception de la saison, mettant fin à une séquence de 293 passes sans interception.