Le nouvel attaquant des Remparts Cole cormier s’ajoute au noyau de jeunes de l’équipe.

Un souhait de progression pour les Remparts en 2020 [VIDÉO]

Après avoir terminé l’année 2019 sur le bon pied avec deux victoires contre Chicoutimi et Baie-Comeau, les Remparts de Québec tenteront d’amorcer 2020 en force, en fin de semaine, à l’occasion d’une séquence de trois matchs en trois jours contre Blainville-Boisbriand et Gatineau.

Après un bref congé du Nouvel An, mercredi, les Remparts étaient de retour au boulot, jeudi, avant de partir pour Blainville, où ils affrontent l’Armada vendredi. Ils recevront ensuite les Olympiques à deux reprises, samedi et dimanche.

Alors qu’on s’échangeait les vœux de bonne année, la question se posait : que peut-on souhaiter aux Remparts?

«Une belle progression», répondait l’entraîneur-chef Patrick Roy.

Déjà, celui qui porte aussi le chapeau de directeur général a posé des gestes pour assurer un plus bel avenir à l’équipe en procédant à l’acquisition de Théo Rochette et Cole Cormier, deux attaquants qui s’ajoutent à un noyau de jeunes qui comprend aussi les James Malatesta, Nathan Gaucher, Nicolas Savoie et Charle Truchon.

«Je trouve notre plan de match intéressant et j’aime où l’on est, aujourd’hui. On a amené des joueurs intéressants, comme Rochette, Cormier et [Gabriel] Belley-Pelletier. Ce sont des jeunes qui nous aideront beaucoup, aujourd’hui et dans les années à venir», disait Roy.

+

+

Pas d’urgence

Et à l’approche de la fin de la période des transactions dans la LHJMQ, il n’y avait rien à signaler, pour l’instant.

«Il n’y a pas d’urgence à échanger nos joueurs pour des choix, mais si une occasion se présente pour rentrer des jeunes, on va la regarder. Pour l’instant, je suis content où l’on est et il y a de fortes chances que l’équipe actuelle soit celle qu’on aura à la date limite», précisait Roy sans vendre la mèche pour autant.

Les Remparts alignent plusieurs joueurs qui pourraient être de retour, l’an prochain. Et à l’exception d’un choix de deuxième ronde en 2020 et 2021, ils détiennent tous leurs droits de parole lors des deux prochains repêchages. Ils ont même deux choix de première ronde en banque en 2021.

«Lorsqu’on a vu où nous étions au classement, la saison dernière, on a entrepris un processus et on est allé chercher des choix. On a repêché, il faut maintenant les élever», soulignait le Diable rouge en chef.

Ça explique l’utilisation sur les unités spéciales de jeunes comme Nathan Gaucher et Xavier Filion; les minutes de jeu supplémentaires accordées à Charle Truchon; la présence en permanence sur le jeu de puissance de Nicolas Savoie, etc.

«Il faut permettre à ces joueurs de continuer à progresser. Je suis excité pour l’avenir de notre équipe, mais aussi pour le moment présent. Si on joue comme on l’a fait dans nos deux derniers matchs [victoire de 4-3 en prolongation contre Chicoutimi et de 6-4 à Baie-Comeau], on va grimper au classement. Est-ce qu’on peut le faire avec constance? C’est le défi qu’on a devant nous.»

Pour l’heure, Roy ne pense pas en terme de rang au classement. Les Remparts occupent à ce jour le neuvième rang de la conférence de l’Est. Ils pourraient accéder aux séries dans leur association ou via un transfert dans l’autre.

«Je trouve ça intéressant de l’autre côté, moi… L’objection n’est pas de savoir où l’on va finir, mais bien de faire les séries pour l’expérience que ça va donner à nos jeunes joueurs. Et peu importe où l’on finira, on veut être une équipe difficile à jouer contre.»

+

EN VITESSE

La recrue Émerik Despatie affrontera l’Armada, vendredi, tandis que le vétéran Tristan Côté-Cazenave disputera les deux matchs contre les Olympiques, samedi et dimanche, au Centre Vidéotron… Roy sur les trois matchs du week-end : «Il s’agit d’une fin de semaine intéressante, on affronte des équipes accessibles. Blainville connaît une bonne séquence et a joué un fort match contre nous. Pour ce qui est de Gatineau [samedi à 16h et dimanche à 15h], on va se battre avec eux pour faire les séries, ce sera intéressant de voir le type de hockey qu’on va jouer», disait-il… Le Japonais Yu Sato a rejoint l’équipe nationale du Japon pour participer au Championnat mondial junior division II groupe A, en Lituanie. «Je ne cacherai pas que j’aime beaucoup les trios qu’on a, il sera difficile de rentrer dans l’alignement. On verra comment ça ira, on prendra des décisions lorsqu’on aura à le faire», précisait Roy sur celui qui, avant son départ lundi, avait été rayé de l’alignement dans les deux premiers matchs ayant suivi le congé des Fêtes… Carl Tardif