Les Capitales de Québec peuvent dire merci à leur releveur Dustin Molleken (35), qui a stoppé une remontée des Aigles de Trois-Rivières et préservé la victoire de la troupe de Patrick Scalabrini dans un festival offensif de 11 à 10 samedi au Stade Fernand-Bédard.

Un sauvetage signé Molleken donne une première victoire aux Capitales

Les Capitales de Québec peuvent dire merci à leur releveur Dustin Molleken, qui a stoppé une remontée des Aigles de Trois-Rivières et préservé la victoire de la troupe de Patrick Scalabrini dans un festival offensif de 11 à 10 samedi au Stade Fernand-Bédard.

Scalabrini ne le nie pas: c’est le genre de match qui n’a pas l’heur de plaire à un gérant. «C’était un match extrêmement stressant, ça donne des cheveux blancs!», a-t-il illustré en entrevue téléphonique avec Le Soleil. «Mais Trois-Rivières a un petit terrain, la balle voyage beaucoup, alors ce sont des choses qui pouvaient arriver», poursuit-il en répétant qu’il n’avait pas vraiment apprécié la défaite de 9 à 4 subie la veille aux mains de ces mêmes Aigles alors que sa relève avait été éprouvée.

Samedi, c’est avec une avance de 11 à 8 que les Capitales ont entamé la huitième manche. Cependant, le releveur Max Kuhns a donné un but sur balles à Taylor Brennan et un circuit de deux points à Tucker Nathans après avoir retiré les deux premiers frappeurs de la manche pour ensuite permettre à Michael Suchy d’atteindre le troisième but et à David Glaude d’atteindre le premier. 

C’est là que Scalabrini a lancé un appel à l’ancien releveur des Tigers de Detroit Dustin Molleken, qui effectuait sa première sortie du calendrier régulier avec les Caps. Le grand droitier a livré la marchandise en retirant Parker Sniatynski sur trois prises pour ensuite fermer les livres en neuvième, n’accordant rien à part un double à Thomas Roulis.

«C’est pour ça qu’on a été chercher Dustin. Ce n’était pas une situation facile avec le point égalisateur au troisième et le point gagnant au premier, mais il a été capable de gérer la situation. Il était en contrôle, il n’avait même pas l’air stressé. C’est rassurant», a poursuivi le gérant.

Richmond

Même s’il a donné cinq points, tous mérités, en quatre manches, Scalabrini a tout de même aimé ce qu’il a vu de son autre ex-lanceur des majeures, le partant Scott Richmond. «Il s’est fatigué rapidement, plus ça allait, moins il exécutait bien, mais il a quand même retiré huit frappeurs sur des prises. J’ai voulu trop l’étirer. On est quand même tôt dans la saison et j’ai vu plus de positif que de négatif chez Scott», a-t-il analysé.

Le principal intéressé, qui a 14 saisons d’expérience chez les pros, ne semblait pas s’en faire lui non plus. «Oui, je me suis vraiment fatigué. Je voulais en faire plus parce que je savais que l’enclos de releveurs avait été taxé hier (vendredi). Ça m’a nui. Je sais que je suis capable de retirer des gars au bâton, mais il faut que je garde le compte bas et que je permette le contact en faisant confiance à ma défensive quand je suis en avance dans le compte», a déclaré le natif de Vancouver.

Le lanceur estime aussi qu’il contrôlait bien son répertoire de lancers en ce début de saison. «Ma «cutter» était bonne, je plaçais bien ma balle rapide et plus le match avançait, plus ma balle courbe devenait un facteur. Je n’ai pas éprouvé de problème majeur», avance-t-il. Il faut dire que son opposant Chris Murphy, qui avait conclu la saison dernière avec 11 victoires et une moyenne de points mérités de 3.47, ne l’a pas eu facile lui non plus, distribuant neuf coups sûrs, trois buts sur balles et six points mérités en cinq manches.

«Pour être honnête, je ne m’attendais pas à ce qu’on frappe comme ça non plus, car Murphy a été vraiment bon l’an passé. Joe Lytle a connu un bon match, Tyson Gillies aussi et des gars comme Andrew Godbold et Brandon Brosher terminent le match avec deux coups sûrs chacun, et deux points produits dans le cas de Brosher. Ça vient nous rassurer, car ce sont des gars qu’on ne connaissait pas vraiment puisque c’est leur première saison avec nous», conclut Scalabrini. Les Capitales disputeront dimanche à 14h05 le troisième duel de cette série de quatre contre les Aigles.