Patrick Scalabrini est heureux de l'annulation du match de vendredi soir au New Jersey, sa troupe étant exténuée et aux prises avec diverses blessures.

Un répit salutaire pour les Capitales

Épuisés par un calendrier éreintant et amochés par les blessures, les Capitales de Québec ont pris comme un cadeau du ciel la pluie qui s’est abattue sur le Stade Yogi Berra vendredi et a forcé le report de leur match contre les Jackals du New Jersey.

«Ce n’est pas un mal pour un bien, c’est un bien pour un bien. J’oserais même dire que c’est presque une bénédiction!» a lancé au bout du fil le gérant Patrick Scalabrini durant la soirée.

«Honnêtement, les gars étaient heureux et soulagés d’avoir enfin une journée de repos. On est maganés, c’est terrible», poursuit-il, rappelant que les siens ont disputé 27 matchs en 27 jours avant de bénéficier d’un maigre jour de congé pour ensuite reprendre avec une séquence complètement folle de 26 matchs en 26 jours.

Enclos surtaxé

«En plus, les trois derniers matchs se sont terminés en 11e manche. Mon personnel de releveurs était surtaxé. Pour te dire, aujourd’hui [vendredi] mon partant devait être Karl Gélinas et mon seul lanceur disponible en relève aurait été Karl Gélinas!

«J’exagère à peine! Il y avait peut-être Trevor Bayless», a-t-il illustré en faisant allusion au droitier qui avait lancé deux tiers de manche mercredi et une manche mardi.

Jay Johnson, qui sera le partant dans le premier match du programme double samedi, avait en plus lancé une manche en relève jeudi tellement les ressources de l’enclos ont été étirées à leur maximum. Gélinas montera sur la butte lors du deuxième duel écourté à sept manches.

Blessés

Pour couronner le tout, les Capitales doivent composer avec des blessures à deux de leurs meilleurs frappeurs, les voltigeurs Zach Wilson et Nick Van Stratten, de même qu’au releveur Andrew Elliott.

«Van Stratten va aller sur la liste des blessés au moins une semaine et Elliott, quatre ou cinq jours. Les deux sont blessés à l’épaule. Quant à Wilson, il a des problèmes de dos et on va essayer de l’utiliser seulement comme frappeur désigné au cours des prochains jours», poursuit Scalabrini.

Celui-ci a d’ailleurs décidé de profiter de ce congé imprévu pour faire avancer ses recherches afin de dénicher des joueurs pour remplacer les éclopés.