Anthony Duclair a célébré avec ses coéquipiers son premier but dans la LNH, lundi. Il a marqué en troisième période, provoquant l'égalité avec 3:48 à faire au match. À peine 37 secondes plus tard, Matt Zuccarello a donné la victoire aux Rangers contre le Wild du Minnesota.

Un premier but dans la LNH pour Anthony Duclair

Anthony Duclair a vécu un moment inoubliable, lundi soir au Madison Square Garden, en marquant son premier but dans la Ligue nationale de hockey lors d'une spectaculaire victoire de 5-4 des Rangers de New York contre le Wild du Minnesota.
Le jeune joueur de 19 ans a battu le gardien Darcy Kuemper à l'aide d'un lancer des poignets en provenance de l'aile droite pour créer l'égalité 4-4, la rondelle glissant sous le bras droit de celui-ci. Il avait utilisé sa vitesse pour s'inviter en territoire adverse à la suite d'une longue passe du défenseur Matt Hunwick.
«Il s'agit probablement du plus beau moment de ma carrière. Plusieurs choses me passent par la tête, présentement, mais c'était un but important à la fois pour moi et pour l'équipe», a confié Duclair, en entrevue avec le réseau MSG après le match.
Remontée
Effectivement, sa réussite s'inscrivait dans une remontée incroyable des Rangers, qui étaient en retard 3-0 après deux périodes. Mais en troisième, la formation dirigée par Alain Vigneault a réussi cinq buts pour renverser la vapeur. Le numéro 63 a provoqué l'égalité avec 3:48 à faire au match, et à peine 37 secondes plus tard, son coéquipier Matt Zuccarello a donné la victoire aux siens.
«Nous avions l'espoir de remonter la pente même si on tirait de l'arrière 3-0, il fallait juste y croire. J'ai vu l'ouverture près du bloqueur, et avec un peu de chance, la rondelle s'est faufilée dans le but. La rondelle va se retrouver à la maison. Mon père doit être fou de joie et ma mère doit pleurer», a ajouté Duclair avec un sourire juvénile.
Duclair n'avait pas vu beaucoup d'action dans les 40 premières minutes en raison de plusieurs punitions écopées par les Rangers. Il a bouclé le match avec une utilisation de 10 minutes et
29 secondes. «On ne l'avait pas vu en deuxième à cause des punitions, mais il se passe quelque chose lorsqu'il est sur la patinoire», disait l'analyste des Rangers à la suite de son premier but.
Duclair a mérité la troisième étoile, portant fièrement le «chapeau de Broadway» remis à l'interne au joueur de l'équipe ayant un impact dans le match. Il s'agissait de son septième match avec les Rangers et sa récolte de cinq points (un but et quatre passes) le place au cinquième rang des marqueurs de la formation aux chandails bleus.
À 19 ans, Duclair devait être un rouage important dans l'épopée des Remparts vers la Coupe Memorial, qui aura lieu à Québec en mai 2015, mais son retour dans le junior n'apparaît pas encore à l'horizon, surtout que l'ailier Chris Kreider risque d'être suspendu pour une mise en échec par-derrière à l'endroit de Jonas Brodin, lundi soir.
«Il va s'en souvenir toute sa vie, on n'oublie jamais notre premier but. Il n'avait pas joué beaucoup jusque-là parce que je ne l'utilise pas en désavantage numérique, alors il était frais et dispos en troisième», a mentionné Vigneault en point de presse.
Questionné à savoir s'il était difficile de gérer la présence ou non de la recrue dans l'alignement, Vigneault a rendu hommage au Duc de New York. «Lorsqu'il joue comme il l'a fait dans les deux derniers matchs, ça l'est. Le talent n'a pas d'âge. Quand vous êtes talentueux, que vous allez sur la glace et performez, vous jouez!»