L’ultime panier de Kawhi Leonard contre les 76ers de Philadelphie permet aux Raptors de Toronto d’accéder à la finale de l’Association Est de la NBA

Un panier de dernière seconde propulse les Raptors en finale d’association

TORONTO — Un panier de dernière seconde de Kawhi Leonard a permis aux Raptors de Toronto de vaincre les 76ers de Philadelphie 92-90 lors du septième match de la série demi-finale de l’Association Est de la NBA, dimanche.

La victoire propulse la formation torontoise jusqu’à la finale d’association pour seulement la deuxième fois de son histoire, face aux Bucks de Milwaukee.

Dans une fin de match spectaculaire, Leonard a couronné une performance de 41 points en réussissant un panier alors qu’il se trouvait en bordure de la ligne de fond, après avoir reçu une remise en jeu de Marc Gasol alors qu’il ne restait que 4,2 secondes au cadran.

Sur le lancer de Leonard, le ballon a rebondi quatre fois sur le cerceau. Il est finalement tombé doucement dans le panier alors que le temps était écoulé, provoquant une explosion de joie chez les partisans des Raptors.

«C’était incroyable, a dit Leonard, acquis l’été dernier pour aider les Raptors dans des moments comme celui-là. Je n’avais jamais vécu quelque chose comme ça - réussir un panier gagnant dans un match ultime. C’était un honneur de me retrouver dans cette situation et de tenter un tir comme celui-là, de vivre ce moment. C’est quelque chose que je n’oublierai jamais.»

Leonard n’avait jamais vécu quelque chose de semblable puisque ce n’était jamais arrivé. La NBA a indiqué sur son compte Twitter qu’il s’agissait du premier panier gagnant réussi dans l’histoire de circuit alors qu’il n’y avait plus de temps au cadran dans un septième match des séries.

Habituellement stoïque, Leonard a regardé la foule réunie au Scotiabank Arena et a rugi puissamment alors que ses coéquipiers venaient le rejoindre pour célébrer.

«Je suis un gars qui agit comme s’il était déjà passé par là. La dernière fois que j’ai dû crier comme ça, c’est quand nous avions gagné», a dit Leonard, en référence au championnat qu’il a remporté en 2016 avec les Spurs de San Antonio.

«Quand c’est quelque chose que je n’ai jamais vraiment vécu, je vais démontrer de l’émotion et c’est sorti tout seul.»

Quelques instants plus tôt, Jimmy Butler, des 76ers, avait porté la marque à 90-90 immédiatement après que Leonard eut raté un lancer franc qui aurait donné aux Raptors une avance de trois points.

Leonard a inscrit 15 de ses 41 points au quatrième quart.

Dans la victoire, Serge Ibaka a récolté 17 points et huit rebonds tandis que Pascal Siakam ajoutait 11 points et autant de rebonds. Même s’il a joué avec un pouce gauche endolori à compter du deuxième quart, Kyle Lowry a inscrit 10 points. Gasol a fait sa part avec 11 rebonds et sept points.

«C’est comme s’il s’est détaché puis remis à sa place, a dit Lowry au sujet de son pouce. J’essayais simplement de trouver un moyen de passer le ballon. Je n’arrivais pas vraiment à bien l’agripper, mais ce n’est plus important. Nous avons gagné et j’aurai un peu de temps pour me reposer et soigner mon pouce.»

En première demie, les 76ers et les Raptors se sont échangé l’avance six fois, mais aucune des deux équipes n’est parvenue à se donner un coussin de 10 points ou plus. Un panier de Gasol à 9:28 du troisième quart a procuré aux Raptors une avance de neuf points, leur plus grande du match.

Les 76ers ont répliqué en récoltant 16 points consécutifs pour se donner un avantage de sept points, mais les Raptors ont réagi à leur tour. Un panier en foulée d’Ibaka avec 7,7 secondes à jouer au troisième quart a donné à la formation torontoise une avance de 67-64 avant que ne s’amorce le dernier quart.

La série contre les Bucks s’amorcera mercredi soir, au Wisconsin. Les Bucks ont éliminé les Celtics de Boston en cinq matchs lors de leur série demi-finale.