Tiger Woods pourra-t-il poursuivre sur sa lancée amorcée au Tournoi des maîtres lors du championnat de la PGA, deuxième volet du Grand Chelem?

Un nouveau défi de taille, aux airs familiers pour Tiger

FARMINGDALE, N.Y. — Tiger Woods, le champion en titre du Tournoi des Maîtres, s’attaquera au deuxième volet du Grand Chelem à Bethpage Black.

Ce parcours a des airs si familiers. Pour Woods, cependant, ce sera un défi de taille.

Le Championnat de la PGA est maintenant le deuxième tournoi majeur de la saison, puisqu’il sera présenté en mai pour la première fois depuis 1949. De plus, puisqu’il a triomphé à Augusta il y a à peine un mois, Woods a choisi de ne prendre part à aucun tournoi depuis qu’il a décroché son cinquième veston vert en carrière.

Sa cote de popularité a récemment explosé, comme c’était le cas à l’époque où il dominait la planète golf en 2002 lorsqu’il a enlevé les honneurs de l’Omnium des États-Unis à Bethpage Black après avoir remporté le Tournoi des Maîtres, sauf qu’il n’est plus le golfeur no 1 au monde. De plus, il est âgé de 43 ans, et il admet que certains jours sont plus difficiles que d’autres — deux ans seulement après avoir subi une fusion des vertèbres du bas du dos.

«Je me souvent sens plus vieux que mon âge, et non plus jeune», a dit Woods.

Mais la nouvelle version du bon vieux Tiger est encore capable de dominer ses adversaires.

Il l’a démontré en septembre dernier lorsqu’il a remporté le Championnat du circuit à East Lake — il s’agissait de sa première victoire depuis ses quatre interventions chirurgicales au dos. Et il a rappelé en avril, en obtenant son 15e titre majeur, qu’il pouvait encore aspirer à surpasser la marque de 18 titres du Grand Chelem qui appartient à Jack Nicklaus.

On ignore cependant si Woods pourra se mesurer aux meilleurs de sa profession de façon constante, comme ç’a été le cas pendant plus d’une décennie.

«Je ne vois pas ça de cette manière, a évoqué Woods. Que je sois dominant ou non, ça reste à voir. Ce que je sais, c’est que je dois me donner une chance de gagner chaque fois que je participe à un tournoi, et parfois ça peut vouloir dire que je doive prendre des pauses ici et là, afin de m’assurer d’être prêt et d’être au sommet de ma forme pour ces tournois-là.»

Des 10 meilleurs golfeurs au monde, Woods (no 6) et Bryson DeChambeau (no 8) sont les seuls qui n’ont pas pris part à un tournoi depuis le Masters.

Ce ne sera que la septième fois que Woods disputera un deuxième tournoi majeur consécutif sans avoir pris part à une compétition au préalable, et ses résultats ont parfois été mitigés. Cette stratégie a cependant fonctionné en 2008, lorsqu’il s’est présenté à Torrey Pines pour l’Omnium des États-Unis avec une importante blessure à la jambe gauche, en route vers la victoire en prolongation.

Pour les longs cogneurs

Alors, Woods pourra-t-il répéter cet exploit cette fois-ci?

Brooks Koepka, qui figure parmi les favoris, n’est pas prêt à parier là-dessus. Le parcours Bethpage Black, qui risque d’être encore plus long que ses 7459 verges en raison des conditions de jeu détrempées, convient parfaitement à de longs cogneurs tels que Koepka, Dustin Johnson et Rory McIlroy.

Woods n’a pu atteindre le vert du septième trou, une normale-4, avec un bois-3 lundi. Johnson l’a atteint avec un fer-3, même s’il a frappé de toutes ses forces.

Woods misera sur l’expérience plutôt que la force brute, bien qu’il fasse encore partie des bons cogneurs du circuit. Padraig Harrington l’a remarqué pendant la ronde finale du Tournoi des Maîtres. Harrington croit que Woods a perdu un peu de vitesse au point d’impact. Ce qui l’a fasciné, c’est plutôt la manière dont Woods s’est comporté alors qu’il était impliqué dans une lutte à six golfeurs sur le neuf de retour.

«Il a complété sa ronde comme si tout ce qu’il voulait c’était la victoire, a dit Harrington. Il ne voulait pas montrer au monde entier qu’il était encore un excellent cogneur ou quelque chose du genre. Il voulait juste s’assurer de compléter le boulot. Quand Tiger est dans cet état d’esprit, ça devient très difficile de le battre.»

Woods assure qu’il est «reposé et prêt», après avoir passé un mois loin du circuit.

«Ce ne sera pas seulement un long parcours de golf, mais ce sera une longue semaine à cause de la configuration du parcours et de la façon dont il se négociera, a-t-il résumé. Ce pourrait être tout un tournoi.»