Chez les Buccaneers de Tampa Bay, Antony Auclair est surtout utilisé comme sixième joueur de ligne offensive en raison de ses talents de bloqueur ainsi qu’au sein des unités spéciales.

Un nouveau contrat pour Antony Auclair chez les Buccaneers

La pandémie de maladie à coronavirus COVID-19 n’a pas empêché le demi-inséré Antony Auclair de ratifier un nouveau contrat d’un an avec les Buccaneers de Tampa Bay.

L’ancien du Rouge et Or, qui porte les couleurs des Buccaneers depuis 2017, était un agent libre avec restriction. Il est surtout utilisé comme sixième joueur de ligne offensive en raison de ses talents de bloqueur ainsi qu’au sein des unités spéciales.

Blessé à un orteil lors du match des siens contre les Seahawks de Seattle, Auclair n’a disputé que huit parties au cours de la dernière saison et a capté une passe pour un gain de 11 verges. La saison précédente, il avait capté sept passes pour 48 verges en 16 parties.

La décision d’accorder un nouveau pacte au natif de Notre-Dame-des-Pins ne constitue pas une surprise puisque l’entraîneur-chef Bruce Arians avait dit de lui qu’il était l’un des meilleurs du circuit pour bloquer à sa position et qu’il faisait partie des plans d’avenir de l’équipe.

L’entente avec Auclair signifie aussi que les quatre principaux demi-insérés de l’équipe seront de retour cette année, Tanner Hudson ayant lui aussi ratifié une entente d’un an la semaine dernière alors que O.J. Howard et Cameron Brate sont déjà liés à l’équipe pour plusieurs années.

Bonne nouvelle

Pour l’agent d’Auclair, Sasha Ghavami, l’annonce de la signature de son client est une excellente nouvelle. «Les négociations avec les joueurs de la NFL ne sont pas suspendues malgré la situation mondiale», précise celui qui représente aussi quelques espoirs québécois en vue du prochain repêchage du circuit Goodell, dont le jeune frère d’Antony Auclair, Adam Auclair, demi défensif du Rouge et Or de l’Université Laval.

«Rien n’est annulé pour le repêchage, on a seulement annoncé que les fans ne pourraient y assister», poursuit Ghavami, qui estime que son client Marc-Antoine Dequoy, demi défensif des Carabins de l’Université de Montréal, est le meilleur espoir québécois cette année.

«C’est lui qui suscite le plus d’intérêt pour l’instant. Cependant, c’est difficile de dire s’il sera repêché. Personnellement, je ne me préoccupe pas qu’un gars soit repêché ou signe comme agent libre, car il y a aussi des gars qui sont repêchés qui finissent quand même par être coupés», termine Ghavami.