François Corriveau, directeur général de Baie-Comeau, en compagnie du maire du la municipalité, Yves Montigny. 
François Corriveau, directeur général de Baie-Comeau, en compagnie du maire du la municipalité, Yves Montigny. 

Un nouveau conseil d’administration à venir pour le Drakkar

BAIE-COMEAU — L’organisation interne du Drakkar de Baie-Comeau changera de visage dans les prochaines semaines. Le précédent conseil d’administration a démissionné en bloc afin de laisser toute la latitude aux représentants de la Ville de Baie-Comeau pour mettre en place le nouveau cadre de fonctionnement, qui sera dévoilé dans les prochaines semaines.

On se rappellera qu’à l’automne 2019 la Ville, propriétaire du Drakkar, avait mandaté l’École nationale d’administration publique (ENAP) pour analyser le fonctionnement de Hockey junior majeur Baie-Comeau, l’organisme qui gérait depuis une dizaine d’années le club. Ce départ du c.a, qui n’a rien à se reprocher selon la Ville, fait suite à ce rapport.

«Le fait qu’une ville soit propriétaire d’une entreprise commerciale comme le Drakkar est significativement inhabituel dans le monde du hockey et apporte son lot d’obligations qui ne peut pas être ignoré», a lancé dans un communiqué le directeur général de la Ville et aussi actuel président de Hockey junior Baie-Comeau, François Corriveau, qui dit comprendre que ce nouveau contexte «ne puisse pas intéresser les administrateurs sortants, plus habitués à œuvrer dans un contexte entrepreneurial».

«La Ville se doit de reprendre un certain contrôle de son club si elle veut pouvoir défendre, face à sa population, ses investissements visant à le maintenir en vie dans le plus petit marché de la LHJMQ », a ajouté M. Corriveau en rappelant que le contexte budgétaire est très serré, encore plus en considérant «les effets dévastateurs» de la pandémie de COVID-19 sur l’économie locale. 

Du côté de l’ancien c.a, on assure quitter le navire en bons termes. «Notre vision n’est pas la même que celle de la Ville. On a donc décidé de façon unanime de laisser notre place», a indiqué l’ex-président du conseil d’administration, Steeve Gagné. 

«Le club appartient à la Ville et on a toujours respecté ça, a-t-il enchaîné. On a fait notre travail au meilleur de nos connaissances et on est contents de ce qu’on laisse. Au bout du compte, on reste des partisans du Drakkar», a soutenu M. Gagné.