En septième manche, alors que le match était à égalité 1-1, James McOwen a été épinglé au marbre sur un relais du champ centre alors qu’il tentait de marquer sur un simple de Zach Wilson. Ce jeu s’est avéré d’une importance cruciale, les Aigles l’ayant finalement emporté 2-1 en 11 manches.

Un mauvais lancer coule les Capitales

TROIS-RIVIÈRES — Shaun Ellis a l’habitude d’être appelé en fin de match pour briller comme lanceur. Mercredi soir à Trois-Rivières, c’est dans l’improbable rôle de coureur qu’il a fait la différence contre les Capitales.

Agissant comme courent suppléant, Ellis a procuré une victoire spectaculaire de 2-1 aux Aigles en 11e manche face à Québec, devant 3087 spectateurs au Stade Stéréo Plus, la meilleure foule de l’année.

Appelé en renfort pour amorcer la manche au deuxième coussin, en vertu du règlement international, Ellis a d’abord été poussé au troisième coussin grâce à un amorti sacrifice de Sam Dexter. Puis, avec deux retraits et Javier Herrera au bâton, Ellis a profité d’un mauvais lancer qui a échappé au receveur Maxx Tissenbaum pour prendre ses jambes à son cou et glisser de justesse au marbre avec le point de la victoire.

La décision avait de quoi surprendre puisque le receveur des Capitales n’avait échappé le lancer de Trevor Bayless que quelques pieds plus loin. Malgré tout, Ellis a joué le tout pour le tout et la stratégie s’est avérée payante, puisque Bayless n’a jamais été en mesure de contrôler la remise de son receveur pour épingler le coureur.

«Il y avait deux prises et deux retraits. Il fallait tenter une chance. Je pense que [Kole] Zimmerman et tous les partisans lui ont crié d’aller au marbre!», souriait le gérant T.J. Stanton.

Cette séquence spectaculaire a quelque peu relégué à l’arrière-plan la performance extraordinaire du lanceur partant des Aigles, Jacob Evans, qui a limité les Capitales à un seul point en huit manches de travail. Depuis son arrivée dans le nid, l’ancien espoir des Cardinals de St. Louis épate. En 18 manches, il n’a permis qu’un seul point.

«J’estime qu’il est le meilleur lanceur de la Ligue Can-Am. Ce soir, il en redemandait encore à chaque manche», a vanté Stanton.

Épinglé au marbre

Dans le camp des Capitales, le gérant Patrick Scalabrini notait un moment décisif dans la rencontre. En septième manche, sa bande semblait avoir Evans dans les câbles. Cependant, son coureur James McOwen s’est fait épingler au marbre par un relais parfait d’Alexi Colon dans la mitaine d’Anthony Hermelyn.

«On a bousillé quelques occasions, entre autres avec le retrait au marbre. On a aussi des gros canons qui n’ont pas frappé quand c’était le temps. Leur lanceur a été capable de nous tenir en échec», a pesté le gérant des Capitales. «C’était un bon match de baseball, mais on aurait aimé un autre résultat.»

Grâce à cette 43e victoire en 83 matchs, les Aigles ont rejoint les Boulders de Rockland au troisième rang de la Ligue Can-Am. Quant aux Capitales, ils demeurent campés au deuxième rang du circuit Wolff, sept matchs derrière les Miners de Sussex County, à 47 victoires et 37 défaites.

+

NOTES

- La victoire des Aigles leur permet de remporter la série de la saison 10 victoires contre 8, devant Québec. De plus, Trois-Rivières a mis la main sur la Coupe Antirouille Métropolitain qui comptabilise le rendement de Trois-Rivières et Québec dans la Ligue Can-Am et la Ligue de baseball junior élite du Québec (13 victoires contre 11).

- Le puissant frappeur Taylor Brennan a atteint le plateau des 100 retraits au bâton cette saison, un sommet dans la Ligue. Il mène aussi pour les circuits (27), les points produits (74) et les buts sur balles (58).

- Jeudi soir, les Capitales visiteront les Jackals, au New Jersey.