Les Remparts l'ont emporté 5 à 2 lors de leur premier match préparatoire contre l'Océanic à Rimouski.

Un match «parfait» pour Roy

RIMOUSKI — Pour ce premier match hors concours opposant l’Océanic aux Remparts, dimanche au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, les troupiers de Patrick Roy ont nettement dominé les locaux, principalement au cours des deux dernières périodes. Après 33 tirs au but contre seulement 13 provenant des Bas-Laurentiens, Québec l’a emporté 5-2.

À l’issue de la rencontre, l’entraîneur-chef des Remparts était heureux de ce qu’il avait vu. «C’est important, pour moi, d’apprendre à connaître les gars et que les gars apprennent ma façon à moi de travailler, a commenté Roy. Aujourd’hui, pour moi, c’était parfait. Je sais que l’Océanic avait beaucoup de jeunes dans son alignement. Mais, pour nous, c’était important de la façon dont on voulait jouer. On a très bien joué. C’est le type de match que j’aime voir jouer. On a travaillé fort. Le côté défensif était là, impeccable, et c’est ce qu’on voulait!»

Selon le pilote de la capitale, ses joueurs ont non seulement dominé sur le plan du pointage, mais aussi en termes d’intensité. «Il y a des joueurs, là-dedans, qu’on aime beaucoup, a-t-il indiqué. Les prochains jours vont être certainement déterminants pour plusieurs de nos joueurs. On est rendus à 34 ou 35 dans le camp d’entraînement. On va continuer à travailler et on va voir où ça va nous amener à la fin du camp.»

Du côté de son vis-à-vis, Serge Beausoleil n’était pas surpris qu’avec l’alignement dont disposaient les Remparts, qu’ils aient été supérieurs en termes de vitesse et d’exécution. «Québec n’est pas à la même place au niveau de son évaluation, n’a pas la même profondeur dans les alignements, a moins de joueurs à voir», s’est-il défendu. Il assure que lors de la prochaine rencontre de mardi contre les mêmes adversaires au Complexe multidisciplinaire de L’Ancienne-Lorette, un bon nombre de recrues seront encore de l’alignement.»

Beausoleil pas déçu

Le patron des Bleus n’était tout de même pas déçu de la performance des siens. «C’était un baptême de feu pour pratiquement l’ensemble de cet alignement-là, a commenté Beausoleil, qui a observé le match des gradins, laissant la tâche derrière le banc à son adjoint, Donald Dufresne. 

Je suis content dont on a joué, dont on s’est battus. Évidemment, j’aurais aimé qu’on ait plus de tirs au filet pour qu’on puisse tester les gardiens un peu plus. On avait quelques vétérans de l’équipe qui étaient dans l’alignement. Il faut continuer à jouer notre identité. Dans l’ensemble, je suis très satisfait.»

C’est Mathieu Bizier qui a ouvert la marque pour les locaux à 17 secondes de la première période, assisté de Philippe Casault. Mais, les Remparts n’ont mis que 21 secondes avant de répliquer avec un but de Gregor MacLeod, aidé de Félix-Olivier Chouinard.

À l’engagement médian, Jonathan Labrie s’est amené devant la cage du club rimouskois pour prendre la relève de Raphael Audet. Il faudra attendre 2:46 avant que Jérémy Laframboise ne brise l’égalité pour les visiteurs, avec l’assistance de Tristan Gagné. À mi-chemin de la deuxième, Philippe Bond a pris le relais de Marc-Antoine Bérubé-Jalbert devant le filet.

Isaak Caron, assisté de Jason Imbeault, a ramené l’égalité en début de troisième. Mais, deux buts rapides de Pierrick Dubé et de Mikael Robidoux, respectivement aidés de Tristan Gagné et d’Olivier Mathieu ont doublé l’avance des Diables rouges. À 3:16 à faire avant la fin du match, Mathieu a enfilé l’aiguille en avantage numérique pour creuser l’écart encore plus, assisté de Robidoux.