Le sélectionneur Edmond Foyé était d'humeur couci-couça lorsque Le Soleil l'a interrogé, samedi après-midi. «C'est un match difficile à juger.»

Un match couci-couça du Dynamo

Le Dynamo de Québec a blanchi l'adversaire pour un troisième match de suite, samedi. Mais contrairement aux deux autres rencontres, il a été incapable de déjouer le gardien adverse, en route vers un verdict nul de 0-0 face au FC Lanaudière, à Repentigny.

Le sélectionneur Edmond Foyé était d'humeur couci-couça lorsque Le Soleil l'a interrogé, samedi après-midi. «Dans le couci-couça positif, grâce au troisième match sans accorder de but. Dans le couci-couça négatif, car je pense que ça ne nous a pas fait le bien espéré d'être en congé la semaine dernière», a résumé Foyé, qui a utilisé cette pause pour rapprocher les joueurs grâce à des activités à l'extérieur du terrain.

«Je ne te dis pas que ça va pas. [Mais] peut-être qu'on a eu une cassure qui a fait qu'on a manqué de rythme […] Notre jeu n'a pas été à la hauteur de l'esprit d'équipe qu'on a créé.

«C'est un match difficile à juger, a-t-il poursuivi. Parce qu'on n'a pas été tant que ça en danger. Et nous, on n'a pas créé tant que ça de danger. Le score est logique.»

Le Dynamo présente maintenant une fiche de deux victoires, quatre matchs nuls et trois défaites, ce qui le place en milieu de peloton au classement de la Première Ligue de soccer du Québec (PLSQ).

Viens et Carle se démarquent

Les filles sont de leur côté restées invaincues cette saison, grâce à une victoire de 3-2 sur les Lakers du Lac-Saint-Louis. À sa première campagne dans la PLSQ, la troupe d'Alfred Picariello présente une fiche de quatre victoires et deux matchs nuls. Elle trône au sommet du classement de cinq formations.

Samedi, sur le terrain Westwood Junior de Saint-Lazare, l'ancienne des Élans de Garneau Évelyne Viens a inscrit deux buts pour les gagnantes, l'autre étant marqué contre son camp par les Lakers. Mais c'est encore une fois Viens qui a provoqué l'erreur de l'adversaire. Gabrielle Carle a aussi joué un match au goût de l'entraîneur.

Par ailleurs, il semble qu'Arielle Roy-Petitclerc ne jouera pas avec le Dynamo cet été. Sa présence dans la formation semi-pro de Québec pourrait causer des contraintes pour la suite de sa carrière en France, a expliqué Picariello. L'ancienne joueuse-vedette du Rouge et Or vient de disputer une saison complète à Albi, en division 1.

«Si on la fait jouer avec nous, elle sera considérée comme mutée. Et si elle est considérée comme mutée, ça pose des problèmes avec son club en France dans la gestion du groupe. Mais elle nous fait du grand bien dans les séances d'entraînement. Elle amène de l'expérience et ça fait du bien à tout le monde, car notre groupe est jeune», a commenté le sélectionneur.