Pour la gardienne de but Marilou Grenier, participer au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec sera un grand moment dans sa vie.

Un entraînement de rêve pour les «p’tits» Remparts [VIDÉO] [PHOTOS]

Il y avait de nouveaux joueurs sur la glace du Pavillon de la jeunesse lors de la pratique des Remparts. Ils avaient le même uniforme, mais ils ne joueront pas avec les hommes de Patrick Roy cette saison.

Jeudi matin, le capitaine Charles Laforest et ses coéquipiers des As de Québec pee-wee AAA ont sauté sur la même surface glacée que les joueurs et entraineurs des Remparts.

Les As représenteront les Remparts pour la 61e édition du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Ils amorceront la compétition en affrontant l’équipe Croatia Select, le samedi 15 février.

Avoir la chance de s’entrainer avec des joueurs du junior majeur n’est pas donné à tout le monde, et les «p’tits» Remparts ont savouré chaque minute de cet entraînement.

«C’est vraiment le fun, on a du plaisir, ils sont vraiment bons», a déclaré avec enthousiasme Charles Laforest.

Pour lui et ses coéquipiers, porter le même uniforme que les Diables rouges au tournoi pee-wee représentait un objectif dès le début de la saison.

«On a travaillé fort pour l’avoir, tous les gars le voulaient. On ne voulait pas le gilet des minis Nordiques, mais celui des minis Remparts», a ajouté la gardienne de but Marilou Grenier.

«[Participer au Tournoi pee-wee] avec un gilet rouge c’est encore plus un rêve, je pense que les jeunes s’identifient beaucoup plus à cette équipe qu’aux Nordiques», a affirmé l’entraineur-chef des As, Olivier Roussel, avouant que son équipe était très fébrile à l’approche de cette journée avec les Remparts.

De son côté, Patrick Roy a tenu à saluer ces jeunes hockeyeurs qui vont vivre une expérience hors du commun lors de cette compétition.

«Je les ai félicités. Ils vont vivre une belle expérience, en général le samedi il y a des bonnes foules au Centre Vidéotron pour le Tournoi pee-wee.»

Le pilote des Remparts sait de quoi il parle, ayant lui-même une grande expérience au Tournoi pee-wee.

Roy y a participé deux fois en tant que joueur en 1977 en 1978. Il a vu ses deux fils faire de même, alors que Jonathan y est allé deux fois (2001 et 2002) et Frédérick, à une occasion (2003).

Les petits Remparts rencontreront bientôt les grands

Le rêve de Marilou

Pour la gardienne de but Marilou Grenier, participer à ce tournoi sera un grand moment dans sa vie, mais de côtoyer les Remparts le temps d’un entraînement l’était tout autant.

«C’était un de mes rêves de pratiquer, de voir et d’être avec le goaler en vrai, en plus de recevoir des shots des vrais Remparts que je vais voir jouer depuis que je suis toute petite. C’est un rêve qui s’est réalisé», a déclaré la jeune gardienne de but, visiblement très émue par cette expérience.

Marilou a beau faire partie d’une équipe majoritairement composée de garçons, elle ne se sent pas impressionnée le moins du monde. Au contraire, ce défi la stimule énormément.

«J’aime jouer avec les gars, parce que les shots arrivent plus vite, les gars s’ostinent devant le but, ça se pousse plus. C’est plus rough!»

Une équipe unie

Les As/petits Remparts jouent ensemble depuis la saison 2018-2019, alors qu’ils évoluaient au niveau pee-wee relève, l’équipe se sent prête à en découdre dans la division pee-wee élite.

«On a un très bon jeu collectif, on est reconnus dans la ligue comme une équipe qui bouge bien la rondelle. S’ils se concentrent sur le fait de bien gérer la rondelle, travailler de façon simple et efficace c’est sûr qu’on va avoir du succès», a déclaré l’instructeur de la formation pee-wee.

«On est très soudés, on est prêt à affronter la Croatie», ajoute à ça une Marilou Grenier très en confiance.

Le 61e Tournoi international pee-wee de Québec se déroulera du 12 au 23 février.