Tiger Woods disputera, jeudi, une première ronde professionnelle en 10 mois au Défi mondial Hero.

Un drone pour avoir Tiger Woods à l’œil

NASSAU — Tous les yeux seront tournés vers Tiger Woods pour son retour à la compétition, même ceux des joueurs qu’il devra battre. Particulièrement ceux de ses adversaires.

Woods se trouvait à l’extrémité du terrain de pratique, lundi, au club de golf d’Albany, et il frappait des balles avec Patrick Reed lorsqu’il a levé la tête vers le ciel afin d’observer un drone qui se trouvait à environ 50 pieds dans les airs. Il ignorait que le golfeur Daniel Berger contrôlait l’appareil.

Berger se trouvait à l’entrée du terrain de pratique, séparé par une rangée d’arbustes et de dunes de sable. Alors que la caméra du drone effectuait un zoom sur Woods, Dustin Johnson, Matt Kuchar, Kevin Kisner et leurs cadets se sont réunis autour de Berger pour observer la scène.

Ils se préoccupaient davantage de la réaction de Woods à la présence du drone que de son élan. Mais ils étaient curieux quant à l’état de son jeu.

Et ceux qui ont joué avec Woods au cours des dernières semaines croient qu’il y a une raison à toute cette effervescence. «Les gens seront frappés par la qualité de son jeu», s’est exclamé le champion de la PGA, Justin Thomas.

Thomas aura le meilleur siège en ville, jeudi, lorsque Woods, qui a subi une fusion des vertèbres du bas du dos en avril, disputera une première ronde professionnelle en 10 mois au Défi mondial Hero. Thomas, qui a été nommé le joueur de l’année sur le circuit de la PGA après avoir gagné cinq tournois et la coupe FedEx, lui sera jumelé pour la première ronde.