Évoluant avec les Explorers de Sioux City la saison dernière, Luis Durango, un voltigeur, est âgé de 32 ans et il est natif de Panama. En 2009 et 2010, il a disputé 39 rencontres dans les Majeures avec les Padres de San Diego et les Astros de Houston.

Un ancien voltigeur des Majeures avec les Capitales

Les Capitales de Québec ont ajouté de l’expérience à leur alignement en prévision de la prochaine saison en faisant l’acquisition de Luis Durango, un voltigeur ayant disputé 39 matchs dans les ligues majeures avec les Padres de San Diego et les Astros de Houston.

«Il s’agit d’une méchante bonne acquisition. Il est un vrai premier frappeur, un gars rapide, alors que dans les dernières années, on en avait un qui l’était un peu par défaut», expliquait Scalabrini à propos de celui ayant conservé une moyenne offensive de .292 pendant son petit séjour dans les majeures en 2009 et 2010.

Afin de l’obtenir, le club de baseball de la Ligue Can-Am a cependant transigé deux fois avec les Explorers de Sioux City, de l’American Association, au cours des dernières heures.


« Il est un vrai premier frappeur, un gars rapide, alors que dans les dernières années, on en avait un qui l’était un peu par défaut »
Patrick Salabrini, gérant des Capitales

Dans un premier temps, les Capitales ont échangé le lanceur gaucher Jay Johnson aux Explorers, mardi, en retour de l’avant-champ Jay Baum. Mais devant l’impossibilité de ce dernier de s’amener à Québec en raison de cours d’été, Scalabrini a réussi à acquérir les services de Durango, un vétéran de 32 ans natif du Panama.

«Des joueurs avec autant de vitesse, c’est difficile à trouver dans notre ligue. Avec tous les changements qu’on fera, il sera aussi important de miser sur de bons vétérans», expliquait Scalabrini à propos de celui ayant conservé une moyenne offensive de .292 pendant son petit séjour dans les majeures en 2009 et 2010. Durango remplacera Kalian Sams à titre de voltigeur de centre. Andrew Godbod, un autre voltigeur, avait aussi été acquis de la Ligue Frontier, fin novembre. 

En carrière dans les ligues mineures (10 saisons), il montre une moyenne globale de .301. L’an passé, il a disputé 100 matchs dans le circuit jumeau de la Ligue Can-Am, affichant une moyenne au bâton de .303 avec 24 buts volés. Il a aussi évolué dans l’organisation des Braves d’Atlanta et compte six saisons au niveau AAA.

Il s’agit du deuxième joueur avec de l’expérience des ligues majeures à se joindre aux Capitales depuis la fin de la dernière saison. Au début du mois de novembre, ils avaient fait l’acquisition du vétéran lanceur Dustin Molleken, un ancien des Tigers de Detroit.

Scalabrini a eu la main heureuse dans cette transaction initiée à la demande de Johnson, lanceur par excellence de l’équipe en 2018.

«Jay a connu une excellence saison, l’an passé, et il voulait aller jouer ailleurs et se donner une dernière chance de retourner dans le baseball affilié. Nos joueurs ont de la visibilité, à Québec, plusieurs y sont retournés [dans le baseball affilié] ces dernières années, mais il voulait vivre autre chose et j’étais correct avec cela», racontait Scalabrini à propos de la demande de Johnson, auteur d’une fiche de 7-2 en 2018.

«Je n’en veux pas à Jay, j’ai quand même obtenu un joueur de grande valeur en retour», notait-il toujours à propos du gaucher ayant été retenu au sein de l’équipe canadienne pour la phase de qualification en vue des Jeux panaméricains, tout comme Molleken.

Bayless blessé

Ainsi, Karl Gélinas sera l’unique lanceur de la dernière édition à revenir, puisque le releveur numéro 1 Trevor Bayless s’est récemment blessé au coude à l’entraînement. Le droitier avait protégé 12 victoires, l’an dernier, en partageant le boulot avec Nolan Becker une partie de la saison.

«Trevor ratera assurément le début de saison, on n’en sait pas encore trop, mais ça pourrait être sérieux. Sa perte nous fait mal, parce qu’un joueur de catégorie LS-3 qui performe autant, ça vaut de l’or», estimait le gérant.

+

DE NOMBREUX CHANGEMENTS EN 2019

Les Capitales aligneront plusieurs nouveaux visages en 2019. En fait, seulement trois joueurs de l’édition 2018 — à l’exception des Cubains — devraient être de retour, soit Karl Gélinas (lanceur), T.J. White (avant-champ) et David Salgueiro (voltigeur). «Ne cherche pas ce que je ferai dans les prochaines semaines, je vais rebâtir notre alignement», illustrait Patrick Scalabrini.

En plus de la blessure au releveur Trevor Bayless, le gérant a appris que le premier-but Zach Wilson avait décidé de poursuivre sa carrière en République tchèque et que la recrue Brad Antchak mettait fin à la sienne. Enfin, le vétéran Kalian Sams sera bientôt échangé à un club basé aux États-Unis. Pour ce qui est du voltigeur James McOwen, le casse-tête de joueurs d’expérience des catégories LS-5 et vétérans sera déterminant pour son retour ou non. Scalabrini espère cependant miser à nouveau sur les Cubains Yordan Manduley et Lazaro Blanco, et peut-être sur l’ajout d’un autre joueur de l’île castriste. «C’est la première fois que je ferai autant de changements. Comme directeur général, il s’agit d’un beau défi», notait le gérant.