Le «patriarche» de 39 ans Bruno Langlois espère inspirer ses jeunes coéquipiers d’Équipe Québec.

Un 20e Tour de Beauce pour Langlois

L’exploit méritait d’être souligné, et le Tour de Beauce en a profité. Les affiches de l’édition 2018 de l’épreuve cycliste par étapes mettent en vedette le Matanais Bruno Langlois, qui participera à la compétition pour la 20e fois, un record, du 13 au 17 juin.

«Faites du bruuuuu!» demande l’affiche en question, clin d’œil à l’athlète de 39 ans, vainqueur de la dernière étape du Tour en 2012, champion canadien sur route en 2016.

«Ils sont fiers de ma 20e participation, moi aussi je suis fier de ça. D’être assez en forme pour faire le peloton et m’amuser un peu là-dedans... Je suis respectueux envers eux d’avoir pris cette direction-là pour annoncer le Tour cette année», a dit Langlois, après une conférence de presse tenue dans son café pour cyclistes, Vélo Cartel.

Semi-retraité, Langlois s’alignera avec Équipe Québec dont il sera le vétéran, voire le patriarche. Certains de ses coéquipiers n’étaient même pas nés lors de sa première participation au Tour, en 1998.

«Mon but premier, c’est de compléter le Tour et d’aider les jeunes de l’équipe. […] J’espère les inspirer en leur montrant qu’une carrière de vélo, ça peut être long», a expliqué l’ancien capitaine de l’équipe Garneau-Québecor, huitième au classement général l’an dernier malgré son âge «vénérable». L’un de ses jeunes compères sera le favori local Guillaume Davidson, de Saint-Georges.

Éternel compétiteur, Langlois affirme à mots couverts espérer réaliser un petit coup d’éclat, dans ce qu’il prévoit être son dernier Tour, un petit doute dans la voix. «Dans mon fusil, je n’ai peut-être pas autant de cartouches, mais il m’en reste une couple. Si je les tire au bon moment, ça risque de fonctionner», illustre l’athlète devenu homme d’affaires, qui dirige aussi une entreprise d’entraînement.

Le champion de retour

Sur les routes de la Beauce, Langlois sera entouré par un peloton relevé, mais privé des grandes vedettes québécoises comme Hugo Houle et Antoine Duchesne. Le champion en titre, le Letton Andzs Flaksis, s’élancera toutefois avec l’équipe Holowesko--Citadel pour défendre sa couronne. Trois autres formations de niveau pro-continental — Rally Cycling, United Healthcare et Axeon Hagens Berman — sont inscrites à la compétition et font figure de favorites.

Le Tour compte toujours cinq étapes, similaires à celles de l’an dernier. Le contre-la-montre fait un retour à Saint-Prosper, comme en 2016, tandis que le critérium de Québec se déroulera à nouveau autour du parlement. Les organisateurs espèrent en faire une classique, un rendez-vous incontournable.

Le Tour de Beauce est un bel exemple de longévité dans le cyclisme nord-américain, mais sa survie ne semble pas assurée pour autant. Les temps sont difficiles pour le milieu, qui a vu plusieurs de ses compétitions fermer les livres dernièrement, dont le Tour de l’Alberta.

«Il y a beaucoup de partenaires qui sont là, année après année. Mais après 33 ans, c’est difficile de garder un momentum là-dedans. Et on sait que le financement public n’est pas en augmentation. La tarte n’est pas très grosse. C’est difficile», a admis le directeur général de la corporation du Grand Prix cycliste de Beauce, Francis Rancourt. «Mais 33 ans, on est très fiers de ça.»

+

LE TOUR DE BEAUCE 2018

Distance totale de 634,8 km

Mercredi 13 juin

St-Georges—St-Georges (177 km)

Jeudi le 14 juin

Lac-Mégantic /Parc National du Mont-Mégantic (169 km)

Vendredi le 15 juin (deux étapes)

St-Prosper (20 km, contre-la-montre)

St-Georges—Notre-Dame-des-Pins (77 km)

Samedi le 16 juin

 Québec (70 km, critérium de 35 tours)

Dimanche le 17 juin

St-Georges (122 km, circuit urbain de 12 tours)

Les maillots

- Maillot jaune Ville de St-Georges : meneur du classement général

- Maillot blanc Hydro-Québec : meneur du classement des points

- Maillot à pois Desjardins : meneur du classement du Grand Prix de la Montagne

- Maillot rouge Le Georgesville : meneur du classement du meilleur jeune (U23)

- Maillot bleu Ville de Québec : vainqueur de l’étape de Québec