Auston Matthews
Auston Matthews

Trophée Lady Byng: Matthews, O’Reilly et MacKinnon finalistes

NEW YORK — Le centre des Maple Leafs de Toronto Auston Matthews, le centre de l’Avalanche du Colorado Nathan MacKinnon et le centre des Blues de St. Louis Ryan O’Reilly sont les trois finalistes en vue du trophée Lady Byng, pour 2019-2020.

Le prix est décerné chaque année au joueur qui combine le mieux l’esprit sportif, la bonne conduite et les habiletés.

Matthews a fini troisième dans la LNH avec un sommet personnel de 47 buts, un de moins que les gagnants du trophée Maurice-Richard, Alexander Ovechkin et David Pastrnak. Il a mené les Maple Leafs avec 80 points en 70 matchs.

Le joueur de 22 ans a signé un creux en carrière avec huit minutes de pénalité, à égalité pour le plus faible total parmi le top 100 des pointeurs de la ligue.

Matthews a ravi 78 rondelles à ses rivaux, terminant deuxième du circuit à ce chapitre.

«Le banc des punitions n’est pas l’endroit le plus agréable pour regarder le match. Je préfère ne pas y passer mon temps», a déclaré Matthews.

«Je ne suis pas un joueur très robuste ou très frondeur. J’essaie de me servir de la position de mon corps, d’utiliser mon bâton et certaines habiletés pour gagner des batailles et prendre possession de la rondelle. Il y a beaucoup de hauts et de bas. J’essaie de ne pas être trop émotif.»

Le comportement exemplaire de Matthews sur la patinoire, cependant, s’est manifesté après un début de saison houleux. En septembre, il a été révélé qu’il faisait face à une accusation de conduite inappropriée et de comportement perturbateur pour un incident survenu en mai à Scottsdale, en Arizona.

Matthews a présenté ses excuses en novembre après que l’accusation eut été abandonnée à la suite d’un règlement intervenu entre les deux parties.

MacKinnon s’est classé cinquième de la LNH avec 93 points dont 35 buts, en 69 matchs.

Le joueur de 24 ans n’a passé que 12 minutes au cachot et a fini deuxième à ce niveau, dans le top 25 des pointeurs.

O’Reilly a mené les Blues, champion en titre de la coupe Stanley, avec 61 points dont 49 passes, en 71 matchs. L’athlète de 29 ans a dominé la LNH en gagnant 880 mises au jeu.

O’Reilly a reçu cinq punitions mineures. Pour la sixième fois en 11 saisons, il a totalisé 10 minutes de pénalité ou moins.

C’est la quatrième fois qu’il est finaliste au trophée, incluant les trois dernières saisons. Il a remporté le trophée en 2014, alors qu’il jouait pour l’Avalanche du Colorado.

«C’est extraordinaire d’être sélectionné, a déclaré O’Reilly. C’est un honneur et j’ai hâte de connaître l’identité du vainqueur.»