Brandon Fischer, qui était 7 en 36 (,194) avec un seul point produit à ses neuf matchs précédents, est venu à un simple près de réussir un carrousel dans une victoire de 12 à 2 des Capitales. Il a de plus produit trois points.

Trois-Rivières 2/Québec 12: une explosion hâtive

Les Capitales sont tombés à bras raccourcis sur Kevin McNorton, le lanceur des Aigles de Trois-Rivières. Ils ont explosé avec 10 points dès les trois premières manches vers une victoire de 12-2, mercredi soir, à Québec.

Avant le match, le gérant Patrick Scalabrini l’avait dit : «McNorton a donné 118 coups sûrs en 82 manches jusqu’ici cette saison. Il faut l’attaquer en partant et faire des dommages contre lui.»

Ses hommes l’ont écouté. Deux points en première, deux en deuxième et six en troisième, avec trois circuits dans cette seule manche. «Des fois, on dirait que je connais ça, le baseball. Mais d’autres fois, ça paraît moins...» laisse tomber Scalabrini, qui a manqué de petites cartes récompenses à distribuer à ses protégés atteignant le troisième coussin, où le patron se poste durant la demi-manche offensive.

Québec (28-43) rejoint Ottawa au cinquième rang de la Ligue Can-Am, à six matchs de Rockland (34-37) et du quatrième échelon, dernier donnant accès aux éliminatoires.

Au tiers de la rencontre, deux Capitales étaient à un coup sûr de réussir le carrousel, prouesse rare qui consiste pour un même joueur à frapper simple, double, triple et circuit dans la même rencontre.

Pendant que Brandon Fischer tentait d’obtenir un simple, T.J. White courait après un triple. Mais ni l’un ni l’autre n’a réussi l’exploit à leurs deux autres apparitions au marbre. White a quand même produit quatre points et Fischer, trois.

«Je n’avais pas eu d’aussi match bon cette saison», a reconnu Fischer, qui était 7 en 36 [,194] avec un seul point produit à ses neuf matchs précédents. Après trois manches, «je ne pensais pas au simple», assure-t-il. «Je savais ce que McNorton allait m’envoyer et je me concentrais à garder la même approche pour bien voir la balle.»

Dose de confiance

«C’est une bonne dose de confiance autant pour moi que pour toute l’équipe, surtout après la défaite d’hier [10-1, mardi]», a poursuivi Fischer, qui a fait les délices d’une maigre foule de 1441 spectateurs au Stade Canac.

«McNorton [2,2 ml, 10 pm] a beaucoup de victoires à sa fiche [8] parce qu’il a lancé de très bons matchs, mais ce soir, rien ne fonctionnait pour lui», a résumé l’instructeur-chef trifluvien, T.J. Stanton.

Les Aigles ont inscrit leurs points en deuxième manche, contre Scott Richmond (6 ml, 2 pm), sur un simple de Michael Suchy. Avec son attaque à sec, Stanton a peut-être regretté d’avoir donné une soirée de congé à son gros cogneur Taylor Brennan.

En plus de claquer une longue balle, Jhalan Jackson a réalisé un spectaculaire attrapé au champ droit, captant la balle en plein saut horizontal tel Superman Selon mes recherches préliminaires, le dernier carrousel chez les Capitales appartiendrait à Pierre-Luc Laforest, en 2009. B.J. Garrison en a aussi réussi un en 2001.

Le dernier match de cette série, la «décideuse», opposera au monticule Karl Gélinas (1-5, 3,60), pour Québec, à Brandon Barker (4-2, 3,18), pour Trois-Rivières.

NOTES : Le solide frappeur Zach Wilson rejoindra les Capitales à Rockland, vendredi. Il a produit 32 points en 38 matchs avec Québec l’an dernier... Le rendez-vous de Connor Panas avec les bonzes des Blue Jays est remis à vendredi. «Il sera ici lundi ou pas du tout», tranche le gérant des Capitales, de moins en moins convaincu de la venue du voltigeur torontois... Michael Baca a fait ses valises pour Ottawa, les Champions l’ayant réclamé après sa libération par les Capitales. Le petit avant-champ n’est pas remis à 100 % d’une blessure au talon qui l’a gardé loin du terrain depuis deux semaines, mais les Champions tentent le coup.