Félix Auger-Aliassime est à une victoire d'accéder au tableau principal des Internationaux des États-Unis, tout comme ses compatriotes Eugenie Bouchard, Françoise Abanda et Peter Polansky.

Trois Québécois franchissent un autre tour en qualifs à New York

NEW YORK — Félix Auger-Aliassime a poursuivi sa route, jeudi, vers le tableau principal des Internationaux des États-Unis, tout comme ses compatriotes Eugenie Bouchard et Françoise Abanda.

Auger-Aliassime a eu raison de l’Américain Christopher Eubanks 7-6 (5) et 6-2. Un gain de plus donnerait au natif de L’Ancienne-Lorette une place au grand tableau. L’obstacle sera Gerald Melzer, un Autrichien de 28 ans, classé 133e. Auger-Aliassime, qui a eu 18 ans plus tôt ce mois-ci, est 116e. 

Chez les femmes, Bouchard a facilement défait la Géorgienne Ekaterine Gorgodze 6-1 et 6-2 pour se rapprocher du tableau principal du dernier tournoi majeur de la saison. La joueuse de Westmount a réussi cinq as et remporté 77 % des échanges joués sur ses premières balles de service, en plus d’obtenir cinq bris. Bouchard (123e joueuse mondiale) fera face à l’Américaine Jamie Loeb (164e), vendredi.

Quant à Abanda, elle a vaincu la Brésilienne Beatriz Haddad Maia 7-6 (3) et 6-3. La Montréalaise de 21 ans, classée 210e au monde, a brisé le service de la Brésilienne en trois occasions. Vendredi, elle fera face à la Tchèque Karolina Muchova (202e).

Par ailleurs, Peter Polansky (120e) a défait 7-6 (7) et 6-4 le Colombien Santiago Giraldo (337e). Joueur repêché lors des trois tournois du Grand Chelem en 2018 — une première dans l’histoire moderne (1968) des Grands Chelems —, le Torontois tentera cette fois d’atteindre le tableau principal en remportant son dernier match de qualification face à l’Américain Donald Young (242e).

Possible choc en quart de finale

Par ailleurs, le tirage au sort réalisé jeudi augure d’une explosive quinzaine new-yorkaise avec un quart de finale aux allures de finale entre Roger Federer et Novak Djokovic et une première semaine musclée pour Serena Williams.

Pour son retour à Flushing Meadows après avoir manqué l’édition 2017 sur blessure, Djokovic fait figure d’épouvantail.

Le Serbe, revenu à la sixième place mondiale après son sacre à Wimbledon en juillet et à Cincinnati dimanche — il a dominé Federer 6-4 et 6-4 en finale —, où il a bouclé sa collection de victoires en Masters 1000, est pour beaucoup le favori de ce dernier tournoi du Grand Chelem de l’année.

Quant à Serena Williams, elle aura fort à faire avec sa sœur aînée Venus dès le troisième tour, puis avec la Roumaine Simona Halep (no 1 mondiale) au tour suivant, pour décrocher son 24e titre du Grand Chelem et égaler le record de l’Australienne Margaret Court.