Les champions de l'an dernier Alexandru Pavel et Malika Auger-Aliassime reviennent défendre leur titre, au plaisir des organisateurs, Louis Lemieux et Louis Després.

Tournoi Després: les Louis ont 20 ans!

Le tournoi régional de tennis par excellence à Québec fête ses 20 ans. Né d'une idée commune de Louis Després, Louis Lemieux, Louis Gendron et Louis Lamontagne, le tournoi Louis-Després et ses organisateurs ambitionnaient au début d'attirer 256 joueurs et joueuses et de faire tirer une voiture chaque année!
«On se prenait au sérieux dans nos folies!» s'esclaffe aujourd'hui Lemieux, toujours au coeur de l'organisation. Les Louis ont vieilli, sont devenus plus réalistes. N'empêche que du 27 mai au 5juin, la compétition tenue au club Avantage regroupera quelque 140concurrents et couronnera encore une fois les meilleures raquettes de la région de Québec.
Et pour une deuxième année d'affilée, ce pourrait être Alexandru Pavel, chez les hommes, et Malika Auger-Aliassime, du côté féminin. Pavel, 18 ans, rentre tout juste de l'Université Lipscomb, à Nashville, où il joue et étudie. Il songe toutefois à changer d'école pour la session d'automne, quelque part en Floride.
«Depuis que j'ai neuf ans que je veux gagner ce tournoi-là», affirme celui qui s'inspire de son ancien entraîneur, Francis-Antoine Huot, quatre fois vainqueur du Louis-Després. Il n'hésite pas à identifier son ami de jeunesse Olivier Gingras comme son plus dangereux adversaire. Gingras étudie à l'Université South Alabama.
Championne en santé
Parmi les femmes, Auger-Aliassime arrive encore plus en forme que l'an dernier, alors qu'elle se remettait de deux années sans jouer à cause de blessures. Elle était néanmoins parvenue à vaincre Évelyne Lépinay en finale, rivale de trois ans son aînée et déjà deux fois gagnante du tournoi. 
Selon Auger-Aliassime, 16 ans, Lépinay s'avère encore le principal obstacle à son doublé. La championne en titre termine sa quatrième secondaire à l'école Cardinal-Roy et aimerait, à l'automne 2016, pouvoir s'aligner elle aussi pour une université américaine. Elle souhaite un jour jouer pro. Lépinay est à l'Université Stetson, en Floride.