À compter du 10 juin, Toms Skujins tentera de conserver sa couronne du Tour de Beauce.

Tour de Beauce: Skujins premier au vrai doublé?

Toms Skujins revient avec l'intention de gagner un deuxième Tour de Beauce de suite, du 10 au 14 juin. «Mais ce sera difficile. Plus difficile que la première fois», prévient le champion en titre, en entrevue au Soleil.
Avec un gain au terme de 685 km roulés sur six étapes en cinq jours, le Letton de 23 ans ferait oublier le seul doublé consécutif de l'histoire de l'épreuve. La seconde victoire de l'Américain Levi Leipheimer, celle de 1999, lui avait été retirée pour cause de dopage. L'Australien Benjamin Day a aussi triomphé deux fois en Beauce, en 2007 et en 2010.
«Pourvu qu'on garde ça dans l'équipe, je serai heureux. Ça pourrait s'avérer plus difficile de gagner le classement général, mais je ferai de mon mieux», a commenté Skujins, dans un échange de messages Facebook. Il voit dans son coéquipier Dion Smith, Néo-Zéandais de 22 ans, un grand vainqueur potentiel. Et pourquoi pas son compatriote Andzs Flakis, l'autre Letton au sein de la formation américaine Hincapie.
«Skujins part favori», atteste le directeur général de la plus ancienne course cycliste par étapes pour hommes élites en Amérique du Nord. Francis Rancourt relève sa victoire d'étape et ses deux journées passées en jaune au récent Tour de la Californie, il y a deux semaines. «C'était contre des équipes du World Tour. Il est bien appuyé», perçoit Rancourt.
«Je n'ai pas analysé le parcours de cette année, mais j'ai vu qu'ils ont apporté certains changements, alors ce sera quelque chose de nouveau pour les coureurs», fait valoir celui qui avait remporté deux étapes et trois maillots, dont le jaune, l'an dernier. Il pédalera dans deux classiques d'un jour aux États-Unis avant de s'amener au Québec, soit Winston-Salem et Philadelphie.
Trône difficile à défendre
Le roi Skujins et sa suite auront fort à faire pour défendre le trône. Pas moins de 145 cyclistes réunis dans 21 équipes prendront le départ de Saint-Georges, le mercredi matin. L'ascension du mont Mégantic, un contre-la-montre sur l'autoroute, le retour du critérium au centre-ville et la fameuse épreuve de Québec sont au menu du 30e Tour de Beauce. Skujins fêtera ses 24 ans au lendemain de l'arrivée finale du dimanche.
Deuxième au classement général l'an dernier en Beauce et 10e au récent Tour de la Californie, le Canadien Robert Britton (SmartStop) est aussi de retour, tout comme le champion de 2009, l'Américain Scott Zwizanski (Optum). Le peloton compte de plus deux équipes au statut professionnel continental, l'américaine Novo Nordisk et l'espagnole Caja Rural, qui peuvent être invitées pour des courses du plus haut niveau mondial, le World Tour.
Chez les Québécois, Guillaume Boivin et Pierrick Naud seront à surveiller chez Optum, tandis que le vétéran Bruno Langlois (Garneau), 36 ans, en sera à son 17e Tour de Beauce. Hugo Houle (AG2R), actuellement au Tour d'Italie, aurait aimé participer. Surtout qu'il sera dans les parages pour les championnats canadiens à Saint-Georges, du 25 au 28 juin. Mais impossible sans équipe. AG2R n'y est pas et l'équipe nationale canadienne non plus.