La quatrième étape du Tour de Beauce s'est déroulé sous le soleil, samedi, à Québec.

Tour de Beauce: la lutte Zubowsky-Magner reportée à dimanche

L’Américain Tyler Magner et le Montréalais Nickolas Zukowsky sont toujours à égalité après la quatrième étape du Tour de Beauce, le critérium disputé samedi à Québec. Après une tentative de se détacher durant l’épreuve de 70 km, les deux rivaux ont finalement convenu de reporter la lutte à l’épreuve de dimanche à Saint-Georges de Beauce pendant que l’Américain Griffin Easter remportait l’étape en 1h35m6s, tout juste devant le Canadien Jordan Cheyne.

Cheyne et Easter faisaient partie d’une échappée de six coureurs qui s’étaient détachés du peloton tôt dans la course et dont faisait également partie Magner. Voyant son rival à l’avant, Zukowsky a ouvert la machine et a réussi à rattraper le groupe avant que les deux meneurs de l’étape ne se détachent pour prendre une bonne avance sur le reste des coureurs.

«Quand Magner était devant, j’ai attaqué pour me rapprocher. J’essayais de me cacher pour qu’il ne me voie pas, mais il a fini par comprendre. On a donc décidé de former une alliance vers la fin étant donné que les autres coureurs dans l’échappée n’étaient pas dangereux. On a reporté le match à demain!», a déclaré le Montréalais de 21 ans toujours détenteur du maillot jaune et du maillot du meilleur coureur de moins de 23 ans.

Son coéquipier de l’équipe Floyd’s Pro Cycling, Serghei Tvetcov, est toujours en troisième place du classement général, six petites secondes derrière les meneurs. «Demain, si c’est Serghei qui gagne, je vais être content aussi, car ce sera une victoire d’équipe», a affirmé Zukowsky, bon joueur. Il avoue toutefois qu’il aimerait bien ajouter le Tour de Beauce à son palmarès après avoir remporté le Grand Prix du Saguenay. «Je me suis beaucoup amélioré cette année, ce sont mes meilleurs résultats à vie et un doublé avec le Tour de Beauce, ce serait vraiment inimaginable!», a-t-il ajouté.

+

L’Américain Griffin Easter a remporté l’étape en 1h35m6s.

Peloton rattrapé

Pendant ce temps, Easter et Cheyne jouaient du coude pour la première place de l’étape au beau milieu d’un peloton qu’ils avaient rattrapé. Situation particulière, c’est même le détenteur de la troisième place et meneur du peloton, le Torontois Adam Jamieson, qui a été le «premier» à franchir le fil d’arrivée avec un temps de 1h37m54s puisque le directeur de course avait déterminé que les coureurs du peloton disputeraient finalement un tour de piste de moins que les deux meneurs.

«N’est-ce pas que c’est fou? J’ai fini au beau milieu du peloton. J’ai levé les bras dans les airs pour dire que j’avais gagné!», a déclaré Easter après la course. «Moi et Cheyne nous sommes détachés avec d’autres tôt dans la course et puis nous nous sommes détachés du groupe. À chaque tour, l’écart grandissait et grandissait», raconte le vainqueur de l’étape. «Quand tu commences à voir le peloton devant toi, c’est toujours une bonne chose», ajoute le représentant de l’équipe 303 Project Cycling Team.

L’Américain avoue avoir une affection particulière pour le Tour de Beauce, lui qui en avait remporté la troisième étape l’an dernier avant de gagner la quatrième samedi. «Je n’avais rien gagné depuis un an et je reviens ici et je remporte une étape. Je suis tellement heureux d’être de retour, j’adore le Tour de Beauce et j’adore l’étape de Québec.»

Quant à Cheyne, il a avoué avoir passé une semaine très difficile. «J’ai été malade toute la semaine et je me suis couché hier dans l’espoir d’enfin récupérer», poursuit le natif de Belleville qui se sentait d’attaque samedi matin. «Quand je me suis détaché avec Griffin, je ne pensais pas rouler avec lui pendant 20 tours. C’est très long!», conclut le coureur de Team B.C qui l’an dernier évoluait au sein de l’équipe canadienne avec le grand gagnant James Piccoli, cinquième au classement général cette année.

+

DIMANCHE, JOUR 5

ÉTAPE DU JOUR

Parcours : circuit urbain, Saint-Georges

Distance : 122,4 km

LIEU DU JOUR

Boulevard Lacroix (Saint-Georges)

Édouard Lacroix (1889-1963) a été l’un des premiers industriels francophones de la Beauce et du Québec. L’homme d’affaires originel à la suite duquel la région s’est bâti un actif entrepreneurial unique depuis plus d’un siècle. Surnommé le «king», Lacroix a fait fortune dans l’exploitation forestière et ses dérivés, devenant entre autres principal fournisseur de pulpe pour les magazines de tout le Japon jusqu’au bombardement de Pearl Harbor.

Source : Société historique Sartigan sur EnBeauce.com

+

LES MENEURS

Classement d’étape 4 (Critérium)

Griffin Easter, É.-U. (303 Project) 1:35:06

Jordan Cheyne, Can (Team B.C.) même temps

Adam Jamieson, Can (Canada) à 2min48s

Classement général

Nickolas Zukowsky, Can (Floyd’s) 12:19:53

Tyler Magner, É.-U. (Rally) même temps

Serghei Tvetcov, Rou (Floyd’s) à 6s

Meilleur grimpeur

Oscar Eduardo Sanchez Guarin, Col (Canel’s)

Meilleur jeune (U-23)

Nickolas Zukowsky, Can (Floyd’s)

Meneur aux points

Brendan Rhim, É.-U. (Hincapie)