Mardi soir, Tom Wilson (43) a frappé l'attaquant des Penguins Zach Aston-Reese à la tête, lui infligeant une fracture à la mâchoire et une commotion cérébrale. En raison de ce geste, Wilson ratera les trois prochains matchs de son équipe.

Tom Wilson suspendu pour trois matchs

PITTSBURGH — L’agressivité de Tom Wilson lui a permis de passer de joueur de soutien sur le quatrième trio à élément clé évoluant aux côtés d’Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom. Elle lui a aussi valu une suspension de trois matchs, mercredi.

Wilson ne sera donc pas en uniforme lors du quatrième match de la demi-finale de l’Est opposant les Capitals de Washington aux Penguins de Pittsburgh, jeudi (19h). Il écoulera le premier de ses trois matchs de suspension pour sa mise en échec illégale à la tête de l’attaquant Zach Aston-Reese, mardi, qui a subi une fracture à la mâchoire et une commotion cérébrale.

Les arbitres sur la patinoire n’avaient pas puni Wilson pour son geste et les Capitals avaient ensuite remonté la pente pour l’emporter 4-3 et prendre les devants 2-1 dans la série.

L’énergie de Wilson est contagieuse et son entraîneur aime sa ténacité. «Il y a très peu de joueurs comme Tom Wilson dans la Ligue», a souligné Barry Trotz au sujet de son ailier, qui a été sanctionné pour une troisième fois par la LNH cette saison.

La victoire avant la vengeance

La tentation de se venger de Wilson ne sera dont pas une distraction pour les Penguins, qui devront rebondir lors du quatrième match pour éviter de se retrouver au bord du gouffre. Dans leur histoire, ils ont perdu une seule fois en 10 séries face aux Capitals et ils espèrent toujours devenir la première équipe en 35 ans à gagner la Coupe Stanley trois fois de suite.

Si les Capitals ont le vent dans les voiles, les Penguins ont un historique avantageux. «Ce n’est pas facile de gagner en séries et il va y avoir des hauts» et des bas, a rappelé l’entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan. «L’important, c’est votre réponse et nous nous concentrons sur le match no 4.»

Les Penguins ont gagné neuf séries d’affilée au cours de leur séquence et ont accusé un déficit après trois matchs à une seule reprise, le printemps dernier en finale de l’Est contre les Sénateurs d’Ottawa. Ils avaient finalement vaincu les Sénateurs en sept matchs.