Même s’il aura 42 ans samedi et qu’il en est à son 20e camp d’entraînement dans la NFL, le quart-arrière Tom Brady (12) est excité à l’idée de relever de nouveaux défis cette saison.

Tom Brady s’amuse toujours autant

FOXBOROUGH — Tom Brady vient de traverser la première semaine d’activités de son 20e camp d’entraînement en carrière dans la NFL et il fêtera samedi son 42e anniversaire de naissance, mais cela ne l’empêche pas d’être excité à l’idée de relever de nouveaux défis cette saison.

«Je m’amuse beaucoup», a commenté Brady mercredi lors d’un entraînement complet, alors que le thermomètre indiquait 32,2 degrés Celsius. «J’adore ce sport. J’y joue depuis que je suis gamin. J’ai de la difficulté à m’imaginer faire autre chose dans la vie. J’adore le football, et le fait d’être encore là à 41 ans, bientôt 42, c’est tout simplement formidable», a-t-il convenu.

Le choix de sixième ronde au repêchage de la NFL en 2000 vient de conquérir son sixième titre du Super Bowl en neuf participations, mais il devra maintenant composer avec d’importants changements au sein de sa ligne à l’attaque et au poste d’ailier rapproché.

«Il y a de nombreux changements chaque saison, et tu dois composer avec ceux-ci, et aussi avec le fait que plusieurs nouveaux venus tentent de s’adapter au système de jeu qui a été établi ici il y a longtemps déjà», a mentionné Brady pendant sa première rencontre avec les médias au camp des Patriots.

«Que ce soient chez les entraîneurs, les vétérans ou encore les meneurs de cette équipe, tout le monde doit être sur la même longueur d’onde. Il faut poser les bons gestes et essayer de tout faire en notre possible pour transporter le ballon jusque dans la zone adverse afin d’inscrire des points au tableau», a-t-il ajouté.

Sans Gronkowski

Brady devra cependant composer avec l’annonce de la retraite de l’ailier rapproché Rob Gronkowski, qui est considéré par plusieurs comme étant l’un des meilleurs joueurs évoluant à sa position au cours des neuf dernières campagnes.

«C’était un grand joueur, et pour remplacer un grand joueur, il ne suffit pas d’en choisir un au hasard dans le lot, a-t-il confié. Tu dois trouver les gars qui veulent être ici, qui veulent mettre l’épaule à la roue et contribuer offensivement.»

Brady a salué le travail de la défensive des Patriots, qui a mis à l’épreuve son groupe d’ailiers espacés pendant chacune des séances d’entraînement cette semaine.

Et comme il l’a fait avant la saison 2018, Brady n’a pas participé à la moindre séance d’entraînement optionnelle au Gillette Stadium pendant la saison estivale, afin de passer plus de temps avec sa femme, l’ex-mannequin Gisele Bündchen, et ses trois enfants.

«Ces dernières années, c’était bien de pouvoir passer l’été avec eux, pour recharger les batteries et leur donner l’amour et l’intérêt qu’ils méritent, a noté Brady. Quand je suis ici sur le terrain, ma femme doit tenir le fort, et elle a mis de nombreux projets sur la glace au fil des ans afin que je puisse réaliser mes rêves. Et j’ai l’impression que c’est ma responsabilité, en tant que mari, de faire la même chose pour elle.»

D’autre part, Brady a refusé de répondre aux questions relatives aux négociations de contrat, alors qu’il entame la dernière année de son pacte actuel. Il a aussi dit qu’en dépit du fait qu’il ait raté la deuxième journée du camp, il n’a aucun plan quant à la gestion de sa remise en forme.

«Nous n’en avons pas discuté, a-t-il assuré. Il n’y a pas de calendrier, ou quelque chose du genre. J’essaie d’y aller une journée à la fois, de prendre une séance d’entraînement à la fois. C’est ce que font les joueurs de football.»