T.J. White a littéralement soulevé les 3944 spectateurs présents au Stade Canac, jeudi, à l’aide de deux circuits qui ont fait marquer cinq des six points des Capitales.

T.J. White se charge des Champions

Devant la plus imposante foule de la saison au Stade Canac, T.J. White a connu son meilleur match dans l’uniforme des Capitales, jeudi.

Le joueur d’avant-champ a frappé deux circuits et produit cinq points dans une victoire de 6-4 des Capitales de Québec aux dépens des Champions d’Ottawa. Les 3944 spectateurs ont réclamé sa sortie de l’abri après son deuxième coup, bon pour trois points, en sixième manche. D’un élan, il lançait les siens en avance.

En deuxième, White avait réussi un circuit de deux points. Il a bouclé la soirée avec trois coups sûrs en quatre présences.

«Il s’agit de l’un de mes meilleurs matchs en carrière. J’essayais juste de revenir dans ma zone. C’est plaisant de faire cela dans une cause gagnante et devant des fans extraordinaires. On joue dans le plus beau stade», disait White en même temps qu’un coéquipier lui renversait la douche d’eau glacée sur la tête.

Il n’a pas été le seul à faire des étincelles dans cette rencontre. L’ancien des Capitales Steve Brown avait aussi frappé la longue balle, une claque de deux points en cinquième qui avait donné les devants 3-2 aux Champions. Le gaucher Jay Johnson (7-2) a été le grand bénéficiaire de la production de White, tandis qu’Austin Chrismon (8-10) en a été la victime.

«Quel match de T.J. On ne voit pas cela souvent, un rappel de la foule. J’aime les points produits après deux retraits, il le fait souvent», soulignait le gérant Patrick Scalabrini.

Trevor Bayless a obtenu son 12e sauvetage tandis que Brian Loconsole a rassuré ses entraîneurs avec une bonne sortie en relève, lui dont l’épaule suscite de l’inquiétude.

Gotta libéré

Après le match, Scalabrini a libéré la recrue Nick Gotta au profit de David Salgueiro, un jeune voltigeur doté d’une grande vitesse. Bien qu’une formalité restait à régler, le gérant a aussi mis la main sur le vétéran lanceur droitier Bobby Blevins, un ancien de Rockland ayant aussi joué dans la Ligue Atlantic. 

«On manquait un peu de profondeur, il s’avère une police d’assurance. Il pourrait être partant, mais il va nous donner des manches», soulignait Scalabrini.

Blevins rejoindra l’équipe à Sussex tout comme Salgueiro. Scalabrini ne devrait plus bouger avant 23h59, vendredi, heure limite pour présenter son alignement définitif.

Dernier tour de piste?

Le gérant des Champions Hal Lanier a peut-être dirigé son dernier match au Stade Canac. «Tout le monde me pose la question, je ne le sais pas, je vais y penser, en discuter avec ma femme. J’aime encore ça, même si la saison a été plus difficile qu’on le pensait. Mais c’est le baseball, ce qu’on voit sur papier ne se transpose pas toujours sur le terrain.»

À quelques heures de la limite pour remettre son alignement final, Lanier prévoyait ramener le voltigeur Coco Johnson (liste des blessés) dans la formation. La 24e et dernière place est réservée à Bill Lee, l’ancien des Expos qui sera le partant du dernier match de la saison (lundi 3 septembre).

Sébastien Boucher a frappé deux autres coups sûrs pour les Champions, qui rentrent à la maison pour y recevoir les Aigles de Trois-Rivières.