Victorieux samedi dernier au Centre Vidéotron, Vincent Thibault (à droite) remontera dans le ring le 23 juin prochain au Casino de Montréal.

Thibault de retour dans le ring le 23 juin

Vincent Thibault remontera dans le ring quatre semaines après sa victoire de samedi dernier. Le boxeur de Charlesbourg sera opposé au Mexicain Manuel Garcia, le 23 juin, au Casino de Montréal.

Thibault (5-0, 2 K.-O.) livrera son sixième combat dans les rangs professionnels en huit mois. Il sera confronté à un vétéran de 31 ans qui compte 31 combats pros (15-14-2, 6 K.-O.). Garcia a fait ses débuts en 2006, mais, selon le site spécialisé BoxRec.com, est inactif depuis un an.

En juin 2017, Garcia s’est incliné à Montréal contre Dario Bredicean par décision très unanime, aucun des trois juges ne lui avait donné le moindre round. Bradicean est ce Floridien de descendance roumaine venu s’établir à Montréal pour boxer sous l’égide de Lucian Bute, qui en a d’abord fait un partenaire d’entraînement avant de devenir son gérant.

Cinq mois plus tôt, Garcia avait subi une autre défaite en sol montréalais, cette fois contre Francis Lafrenière, qui l’avait mis knock-out au septième round.

Après avoir fait toute sa carrière au Mexique jusqu’en 2016, Garcia en sera donc à sa troisième présence consécutive au Québec, où il n’a pas encore gagné. En fait, le résident de Ciudad Del Carmen l’a emporté qu’à 4 de ses 16 dernières sorties officielles (4-11-1).

Thibault obtient un deuxième combat de six rounds, ayant franchi les 18 minutes de boxe une première fois avec brio samedi, au Centre Vidéotron de Québec. Le favori local a obtenu la considération des trois juges aux dépens de l’expérimenté Argentin Carlos Jerez, qui a 39 ans et qui compte maintenant 71 combats pros dans les gants.

Après Jerez, Garcia est assurément le deuxième adversaire le plus aguerri jusqu’ici pour le gaucher de 25 ans.

Drolet au repos

Thibault ne se battra toutefois pas sur la même carte que son ami Clovis Drolet (6-0, 3 K.-O.) qui, lui, vient de Beauport. Il s’est blessé sans gravité au bas du dos lors de son combat du 7 avril, mais son équipe tient à lui laisser tout le temps pour récupérer.

Le principal duel de cette soirée opposera le Montréalais Steven Butler (23-1-1, 20 K.-O.) à l’Américain Carson Jones (40-13-3, 30 K.-O.), tandis que les Québécois Mathieu Germain (14-0, 8 K.-O.), Erik Bazinyan (19-0, 14 K.-O.), Kim Clavel (3-0, 1 K.-O.), le jeune prometteur Raphaël Courchesne (3-0, 2 K.-O.) et Ghislain Maduma (18-3, 11 K.O.) se produiront aussi sur cette carte.