Neuf des 18 médailles canadiennes au cours des trois premières journées de compétitions ont été acquises à la piscine.

Taylor Ruck s’illustre de nouveau aux Jeux du Commonwealth

GOLD COAST, Australie — L’adolescente canadienne Taylor Ruck a obtenu trois médailles supplémentaires pour porter sa récolte à cinq à la piscine des Jeux du Commonwealth, samedi, tandis que sa compatriote Kylie Masse rappelait à tous qu’elle est encore la meilleure au 100m dos.

Le Canada a également récolté une médaille d’argent en soirée, gracieuseté de la nageuse paralympique québécoise Aurélie Rivard, au 200m QNI SM10.

John Hutchinson, le directeur performance de Natation Canada, avait prédit que cette compétition permettrait à Ruck d’éclore sur la scène internationale. La jeune femme âgée de seulement 17 ans originaire de Kelowna, en Colombie-Britannique, n’a pas déçu.

Avec une récolte de cinq médailles en cinq épreuves (une d’or, trois d’argent et une de bronze), la double médaillée des Jeux olympiques de Rio de Janeiro — au relais — est en voie d’écrire une page d’histoire. Elle doit encore participer au 200 m dos, au 100 m libre et possiblement au relais QNI.

La Canadienne Elaine Tanner avait gagné sept médailles (quatre d’or, trois d’argent) aux Jeux du Commonwealth de 1966 à Kingston, en Jamaïque. Les Australiennes Susie O’Neill (1998 à Kuala Lumpur) et Emily Seebohm (à New Delhi en 2010) ont chacune obtenu huit disques.

De son côté, Masse a triomphé au 100 m dos en 58,63 secondes, après avoir retranché trois centièmes de seconde au chrono de Seebohm. L’Australienne menait pourtant par le même écart après 50 m. Ruck a obtenu le bronze en 58,97.

Masse était devenue la femme à battre l’an dernier aux Mondiaux de Budapest, où elle a établi un record du monde en 58,10 secondes - lui permettant du même coup de devenir la première Canadienne championne du monde. Le record de 58,12 secondes de l’Anglaise Gemma Spofforth tenait depuis 2009, ce qui en faisait jusque-là le plus vieux record à toujours tenir en natation.

Masse a reconnu qu’elle était nerveuse avant la course samedi, qualifiant le 100 m dos de «bébé de l’été dernier».

Elle devrait prendre part à trois autres courses en Australie.

Ruck a signé un temps de 24,26 secondes au 50 m libre pour égaler le chrono de l’Australienne Bronte Campbell. Elles ont terminé en deuxième place, derrière Cate Campbell, qui a triomphé en établissant un record des jeux en 23,78. Il s’agissait d’un record personnel pour Ruck, qui a du même coup effacé le record canadien de 24,39 réalisé par Chantal Vanlandeghem.

Ruck a établi un autre record personnel au 100 m dos, effaçant sa marque précédente de 59,13 secondes.

Elle a aussi agi à titre de pilier du relais canadien, qui a profité de l’excellente performance de Smith en troisième vague pour signer un temps de 1:57,19. Ruck n’a toutefois pu rattraper l’Australienne âgée de 17 ans Ariarne Titmus, qu’elle avait battue au muret deux jours plus tôt au 200 m libre.

Neuf des 18 médailles canadiennes au cours des trois premières journées de compétitions ont été acquises à la piscine.

Black intraitable

D’autre part, la gymnaste canadienne Elsabeth «Ellie» Black a remporté l’or au concours général individuel, ajoutant ainsi un deuxième disque doré à celui acquis vendredi dans l’épreuve par équipes.

L’athlète âgée de 22 ans originaire d’Halifax, médaillée d’argent aux Mondiaux de gymnastique en 2017, a amassé 54,000 points au Centre sportif Coomera de Gold Coast. L’Australienne Georgia Godwin a fini deuxième à 53,800, devant l’Anglaise Alice Kinsella à 53,150.

Black avait obtenu l’or dans l’épreuve par équipes la veille en compagnie d’Isabela Onyshko, Jade Chrobok, Shallon Olsen et Brittany Rogers.

Onyshko a terminé le concours général individuel en neuvième place samedi.

La Québécoise Maude Charron a couronné une autre journée de rêve pour le Canada aux Jeux du Commonwealth en décrochant l’or chez les 63 kg.

Charron, de Rimouski, a soulevé au cumulatif de l’arraché et de l’épaulé-jeté un total de 220 kg. Elle n’a jamais été inquiétée par ses plus proches rivales, l’Anglaise Zoe Smith (207 kg) et la Sud-Africaine Mona Pretorius (206 kg). Il s’agissait du même coup d’une troisième médaille en deux jours pour les haltérophiles québécoises, après Tali Darsigny et Rachel Leblanc-Bazinet la veille.

Au tableau des médailles, le Canada est toujours troisième avec une récolte de 18 (5-7-6). L’Australie (20-17-20) et l’Angleterre (14-12-6) occupent les deux premiers rangs, dans l’ordre.