En l'emportant à la Coupe Rogers, Elina Svitolina met ainsi la main sur un cinquième titre cette saison.

Svitolina quitte Toronto avec le titre

L'Ukrainienne Elina Svitolina a remporté la Coupe Rogers à Toronto, dimanche, battant de façon décisive en finale la Danoise Caroline Wozniacki, 6-4 et 6-0.
La joueuse de 22 ans a réussi six bris, mettant fin au débat assez rapidement, en 1h18.
«Je suis simplement très contente que ce soit terminé, a déclaré Svitolina. Et avec un titre, c'est encore plus spécial.»
Svitolina gagne ainsi un cinquième tournoi cette année, après ceux remportés à Taïwan, Dubai, Istanbul et Rome.
«J'étais vraiment très fatiguée après le premier jeu du premier set, a expliqué Svitolina. Je savais que je devais tout donner parce que Caroline ne fait pas beaucoup d'erreurs [...] émotionnellement, j'étais soulagée lorsque j'ai remporté la première manche et j'ai mieux joué par la suite, au deuxième set.
«Je ne pouvais pas croire que c'était terminé et que je soulevais le trophée.»
En raison de la pluie qui s'est abattue sur la Ville reine vendredi, l'Ukrainienne a dû disputer son match de quarts de finale samedi matin. Fatiguée de la veille et tentant de guérir une blessure mineure au tendon d'Achille, elle ne s'attendait certainement pas à passer au prochain tour.
Avant d'entamer la journée, Svitolina n'avait même pas pris la peine d'apporter un habit de rechange pour le match de demi-finale, qui aurait lieu le même soir, et avait déjà acheté son billet en direction de Cincinnati.
Elle a cependant délogé la quatrième raquette mondiale Garbine Muguruza en trois sets en quarts de finale, avant de défaire Simona Halep, qui était la championne en titre, afin de passer en finale.
Plus riche de 501 975 $ canadiens, Svitolina atteindra aussi un sommet personnel, avec une quatrième position au classement de la WTA.
Incapable de gagner en finale
Wozniacki, sixième tête de série, a été vaincue à ses six présences en finales cette année.
De plus, la joueuse de 27 ans tentait de remporter la Coupe Rogers pour une deuxième fois, ayant tout raflé en 2010, à Montréal.
«Ç'a été une journée difficile, a raconté l'ancienne numéro un mondiale. Elle a bien joué. Elle a bien diversifié le rythme de jeu et elle m'a rendu la tâche difficile.»
Svitolina a obtenu trois bris à chaque manche. Wozniacki a signé deux bris au premier set, mais sa rivale l'a remporté à sa deuxième balle de manche, là aussi sur une frappe trop profonde de la Danoise. La deuxième tranche du match a été à sens unique.
«Évidemment, j'aurais dû en donner plus, a souligné la perdante. C'était des échanges plus en longueur, alors normalement tu as l'opportunité d'avoir plus de fautes directes. Mais c'est la vie.»
Depuis 2004, le volet féminin de la Coupe Rogers a été remporté par 13 athlètes différentes.
En finale du double, les favorites russes, Ekaterina Makarova et Elena Vesnina, ont défait la paire germano-tchèque formée d'Anna-Lena Groenefeld et Kveta Peschke 6-0, 6-4.