Peu de temps après l'expulsion du... préposé au tableau indicateur, le receveur des Miners, Luis Alen, s'est lui aussi fait montrer la porte. Un début de match agité qui a marqué la victoire de 3-2 des Capitales.

Sussex 1/Québec 2: Blanco rebondit

Les Capitales ont passé près de l’échapper, mais ils l’ont emporté 3-2 contre les Miners de Sussex, vendredi, au Stade Canac, devant 3772 spectateurs, la deuxième plus grosse foule de la saison.

À son deuxième départ depuis qu’il a réintégré la formation, le partant Lazaro Blanco (4-3) a été solide sur la butte de Québec, lui qui avait donné sept points mérités contre les Jackals, dimanche dernier. En sept manches de travail, l’artilleur cubain a passé sept frappeurs dans la mitaine n’accordant que quatre coups sûrs et un but sur balles.

«Il a donné un circuit, c’est tout!» s’est réjoui le gérant des vainqueurs, Patrick Scalabrini. «Je suis content pour lui, parce que c’est un professionnel, il prend ça personnel. À sa dernière sortie, il n’était vraiment pas satisfait.»

Les Capitales ont les devants 2-0 dès la première manche grâce à un double de Maxx Tissenbaum avec les buts remplis. Kalian Sams est également venu marquer sur la séquence, mais les arbitres ont jugé qu’il s’agissait plutôt d’un double automatique, puisque la balle a frappé le bas du tableau indicateur avant de revenir sur le terrain. Sams a dû rebrousser chemin vers le troisième coussin.

Petite vague d’expulsions

Cette décision n’a pas fait l’affaire d’un des opérateurs du tableau indicateur qui a fait part de son mécontentement à l’arbitre de premier-but Tim McCaffrey, avant le début de la deuxième manche. Après plusieurs minutes de consultations entre les arbitres, les joueurs et l’état-major des Capitales, dans la confusion la plus complète, les officiels ont pris la décision de l’expulser.

En fin de deuxième, le receveur des Miners a lui aussi trouvé une façon de quitter la rencontre avant la fin. Visiblement insatisfait de la zone des prises de l’arbitre au marbre, Luis Alen a enguirlandé ce dernier avant d’être renvoyé au vestiaire des siens.

À la reprise du jeu, les Capitales n’ont été en mesure d’inscrire qu’un seul point — Phildrick Llewellyn a croisé le marbre sur un mauvais lancer —, alors que les buts étaient remplis avec aucun retrait au tableau.

«Faut vraiment qu’on soit meilleurs. Depuis un bout de temps, on bousille plusieurs opportunités. Ça me tue, les coureurs au troisième but avec moins de deux retraits qui ne rentrent pas. Faut être meilleurs, c’est évident si on veut gagner un championnat», a noté le patron.

En troisième, Audy Ciriaco a tenté mettre en branle l’attaque de Sussex avec un long circuit en solo au champ gauche. Malheureusement pour lui, la réponse de ses coéquipiers est venue bien plus tard, en neuvième, alors que Mikey Reynolds a poussé Daniel Mateo au marbre, réduisant la marque à 3-2.

D’ailleurs, le releveur des Capitales Trevor Bayless a fait «très peur» à ses coéquipiers en fin de match, passant bien près de compromettre les chances de victoire de sa bande. Il a placé trois hommes sur les sentiers avec un retrait, mais s’est bien tiré d’affaire en retirant les deux derniers frappeurs du match sur des prises, récoltant ainsi son sixième sauvetage.

«Apparemment que les bons closers, c’est ça qui font. Ils rendent ça excitant et ils s’en sortent sans problème», a dit Scalabrini qui utilisait Bayless pour la première fois dans ce genre de situation.

Le troisième match de la série contre les Miners aura lieu samedi, à 18h05, au Stade Canac.

+

YUNIESKY GURRIEL DE PASSAGE À QUÉBEC

Trois ans après sa dernière apparition au bâton avec les Capitales, le Cubain Yuniesky Gurriel effectue un bref retour dans la Vieille Capitale. Avant la partie, il a frappé quelques balles lors de la pratique au bâton. «Je suis très content de pouvoir faire une pratique au bâton. Ça ajoute au désir que je n’ai jamais perdu de jouer et d’embarquer sur le terrain», dit-il avec le sourire.

Le champion frappeur de la Ligue Can-Am en 2015 en a profité pour échanger avec quelques-uns de ses anciens coéquipiers, comme Karl Gélinas Kalian Sams et son compatriote Yordan Manduley. «Ça faisait un bout que je voulais venir, mais c’est une des premières fins de semaine que j’avais de disponible, donc j’ai sauté là-dessus.» 

Le premier Cubain autorisé à jouer en Amérique du Nord s’est dit très heureux de voir que «le projet [avec Cuba] a continué, de voir qu’il y a encore des Cubains ici qui continuent de jouer, qui sont heureux ici dans une belle ville et une bonne équipe». 

Avec son père, il suit avec attention le parcours de ses frères dans les majeures : Yuliesky a remporté la Série mondiale l’an dernier avec les Astros de Houston, alors que Lourdes Jr en est à sa saison recrue avec les Blue Jays de Toronto. 

Gurriel habite à Miami depuis deux ans maintenant, où il possède sa propre petite école de baseball en plus d’être instructeur des frappeurs dans une université américaine. Il n’attend qu’une porte ouverte pour effectuer un retour avec une équipe professionnelle.

+

NOTES

- Tous les deux absents du match de vendredi en raison de blessures, Nick Van Stratten et Adam Ehrlich pourraient être de retour dans la formation samedi.

- L’arrêt-court Yordan Manduley n’a pas été en mesure de cogner un coup sûr dans un 15e match consécutif. Cette séquence s’était amorcée le 1er juillet face aux Miners.