À son retour au jeu, le voltigeur Nick Van Stratten a réalisé un spectaculaire attrapé sur un ballon au champ centre de Mikey Reynolds, en deuxième manche.

Sussex 0 / Québec 6: message clair aux Miners

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Capitales ont le numéro des Miners de Sussex! À leur troisième affrontement d’une série de quatre au Stade Canac, les hommes de Patrick Scalabrini ont offert une autre performance sans bavure samedi, pour blanchir les meneurs au classement général de la Can-Am 6-0 et inscrire un sixième gain en autant de matchs à domicile contre eux, cette saison.

Impeccables sur le monticule et opportunistes en attaque, les Capitales ont montré leur vrai visage face aux hommes de Bobby Jones, présentant un alignement complet pour la première fois de la saison, avec les retours au jeu d’Adam Ehrlich et de Nick Van Stratten. De quoi envoyer un message clair à leurs adversaires, à la veille des séries!

«Oui, ça envoie un message, parce qu’on arrive proche de la fin de la saison, par contre, on va les affronter de nouveau chez eux. Cela dit, l’inverse pourrait être dit au sujet de la série où ils nous ont balayés chez eux, il n’y a pas de cela si longtemps. Je sais qu’ils sont présentement affaiblis, mais je ne sais pas à quel point. […] Beaucoup de choses ont le temps de changer d’ici la fin de l’année…» a laissé entendre le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini.

Envoyé sur la bute pour l’occasion, le gaucher Brett Lee (3-3) a enfilé une autre solide performance, ne donnant que six coups sûrs et trois buts sur balles, en sept manches de travail.

«Il est dur à frapper. C’est un classique “effectively wild”. C’est un gars à doubles jeux, qui lance avec beaucoup de mouvement. Les gars font des contacts faibles contre lui, ça fait qu’on a eu quelques doubles jeux importants. C’est sûr que j’aimerais qu’il donne moins de buts sur balles, mais c’est un gars qui a tellement d’étoffe qu’il peut s’en sortir comme ce soir», a estimé Scalabrini.

Ce dernier dit commencer à voir en l’Américain de 27 ans le genre de partant sur lequel il aimerait pouvoir compter match après match.

«On l’a mentionné quand nos lanceurs partants disparaissaient les uns après les autres que c’était important qu’il y ait des gars comme Lee qui se lèvent et aillent nous chercher quelques victoires. C’est ce qu’il est en train de faire.»


« Jusqu’ici cette saison, j’ai travaillé sur plein de détails mécaniques. À chaque match, j’essaie de lancer des prises, de batailler et de donner une chance à mon équipe de gagner. »
Brett Lee, lanceur des Capitales

Le principal intéressé considère que c’est le travail d’ajustement qu’il a effectué tout le long de la saison, qui lui a permis d’atteindre le niveau d’efficacité affiché à ces derniers départs.

«Jusqu’ici cette saison, j’ai travaillé sur plein de détails mécaniques. À chaque match, j’essaie de lancer des prises, de batailler et de donner une chance à mon équipe de gagner. Et j’ai l’impression d’avoir finalement atteint cet objectif», a-t-il raconté, après la rencontre.

À l’attaque, la production est venue de plusieurs bâtons, dont celui de Yordan Manduley, qui a continué d’épater même si sa séquence de matchs avec au moins un point s’était arrêtée à 14, dans la rencontre précédente. Encore dominant samedi, le Cubain a frappé trois coups sûrs en cinq apparitions au bâton et produits deux points, en plus d’avoir croisé le marbre à deux reprises.

La valeur de Manduley

«Ça ne parait pas trop, mais Manduley est tellement important pour nous, pour l’ensemble de son œuvre. Il est tellement bon. Il faut que tu le vois joueur fréquemment pour réaliser à quel point son apport est important. Ce soir, c’est un match où il a particulièrement ressorti», a noté le gérant.

Ce dernier est maintenant impatient de voir comment ses hommes vont réagir face à l’as des Miners David Rollins (9-2, 2,22), qui fera face à celui des Capitales, Karl Gélinas (6-6, 3,35), lors du quatrième et dernier match de la série, dimanche.

«On a affronté Rollins juste une fois jusqu’à maintenant. La fois où il nous a battus, c’était une journée où on s’attendait de se faire battre. Notre lanceur était un peu moins bon. Alors ça aussi, ça va être un bon test, même si on a déjà gagné la série. J’aimerais voir les gars sortir fort contre Rollins. On va le prendre personnel, parce que c’est un gars qui n’est pas très apprécié», a admis Scalabrini, pour qui un balayage serait d'autant plus savoureux.

Notes : Appelé en relève samedi, le lanceur Mike Hepple a enregistré un lancer à 96 milles à l’heure, ce qui laisse croire à son gérant qu’il puisse pallier la perte de Nolan Becker comme stoppeur… Afin de réintégrer Karl Gélinas à un alignement affichant complet, Patrick Scalabrini devra retrancher un joueur dimanche… Le match débutera exceptionnellement à 16h.