«En tant qu’ancien joueur et ancien capitaine [des Maple Leafs], c’est formidable pour les amateurs et la ville de miser sur une si formidable équipe de jeunes qui sera excellente pendant longtemps», indique Mats Sundin, qu’on voit ici avec sa femme, Josephine Johansson.

Sundin espère voir les jeunes Leafs dominer longtemps la Ligue

TORONTO — Mats Sundin n’est pas étonné que les Maple Leafs de Toronto demandent à leurs jeunes joueurs vedettes de faire un sacrifice financier pour demeurer ensemble. Selon l’ancien capitaine de l’équipe, c’est simplement une question d’affaires.

«Je pense que cela se produit à chaque négociation pour tous les joueurs de la Ligue», a dit Sundin en riant lors d’un événement de l’Association des anciens joueurs, lundi soir. Mais les Leafs pourraient être confrontés à un défi de taille pour respecter le plafond salarial si Auston Matthews, Mitch Marner et William Nylander désirent maximiser leur valeur en dollars. Et ça n’a rien d’amusant.

Dans une déclaration publique quelque peu inhabituelle plus tôt ce mois-ci, le président des Leafs, Brendan Shanahan, a fait savoir que l’équipe demanderait à ses talentueux attaquants d’accepter moins d’argent à leurs prochains contrats afin de satisfaire tout le monde et de respecter le plafond salarial.

Nylander, un joueur autonome avec compensation, est actuellement plongé dans une impasse contractuelle qui traîne en longueur alors que les Leafs s’apprêtent à disputer leur 10e match de la saison, mercredi à Winnipeg. Un montant de 2 millions $US séparerait les deux camps. L’ailier de 22 ans, qui vient de connaître deux saisons d’affilée de 61 points, chercherait à obtenir environ 8 millions $.

Matthews et Marner, tous deux âgés de 21 ans, peuvent devenir joueurs autonomes avec compensation l’été prochain et sont également en négociation pour de nouveaux contrats qui, à moins d’un imprévu, dépasseront ce que Nylander obtiendra.

«Pour Nylander et les Maple Leafs, il faut espérer que la situation se règle», a mentionné Sundin, qui a disputé 13 saisons à Toronto. «Les Leafs ont actuellement un groupe de jeunes joueurs formidables qui vont pouvoir rivaliser et devenir l’une des meilleures équipes de la Ligue pendant longtemps.»

Avant le plafond

Le directeur général de l’Association des anciens de la LNH, Glenn Healy, a mentionné que les commentaires de Shanahan, qui a rappelé que lui-même et un certain nombre de joueurs vedettes des Red Wings de Detroit avaient accepté moins d’argent pour demeurer ensemble pendant leurs années de championnat, doivent être placés dans leur contexte.

«Je dirais ceci : lorsque Brendan a joué, il n’y avait pas de plafond salarial. Donc, il n’était pas question d’accepter moins d’argent, vous preniez ce que le club avait prévu à son budget», a déclaré Healy, un gardien qui a évolué pendant 15 saisons dans la LNH. «C’est un monde différent maintenant.»

Et quel conseil Healy donnerait-il à un joueur dans la position de Nylander aujourd’hui? «Je ne dirais jamais : “Prends moins que ce que tu vaux”. Prends plus que ta valeur. Fixe la barre haute.»

Sundin, maintenant âgé de 47 ans, vit en Suède avec sa femme et ses trois enfants et il suit avec intérêt la saison des Leafs. «En tant qu’ancien joueur et ancien capitaine, c’est formidable pour les amateurs et la ville de miser sur une si formidable équipe de jeunes qui sera excellente pendant longtemps. Je suis très excité de les observer», a indiqué celui qui avait été sélectionné au tout premier rang du repêchage de 1989 par les Nordiques de Québec.