Ryan Getzlaf (15) a connu un fort match dans la défaite des siens, 5-3, devant les Oilers. Le capitaine des Ducks a marqué un but, récolté une aide, bloqué trois lancers et s'est chamaillé avec le défenseur Andrej Sekera dans les dernières secondes du match.

Suivre le rythme de la «bête»

Après que les Oilers d'Edmonton eurent remporté le premier match de leur demi-finale de l'Ouest, à l'étranger de surcroît, les Ducks d'Anaheim doivent maintenant répondre à la pression au deuxième duel.
Les Oilers ont laissé filer une avance de deux buts en troisième période, mais ils ont marqué un but opportun pour finalement prendre les devants 1-0 dans cette série grâce à une victoire de 5-3. Adam Larsson a permis aux Oilers de l'emporter en touchant la cible deux fois en sept minutes de jeu au troisième vingt.
Vendredi (22h30), les Ducks tenteront d'éviter d'être dans le pétrin avant de se rendre au domicile de leur adversaire. «C'est un match très important pour nous», a reconnu le défenseur Cam Fowler. «Nous savons ce que nous avons à faire. La première partie n'était pas mauvaise, mais nous devrons améliorer certaines choses.»
Les Ducks devront notamment suivre le rythme imposé par leur capitaine Ryan Getzlaf. Mercredi, il a marqué son quatrième but des séries - un sommet chez les Ducks -, récolté une aide, bloqué trois lancers et s'est chamaillé avec le défenseur Andrej Sekera dans les dernières secondes du match.
«Parfois, c'est une bête», a dit son compagnon de trio Nick Ritchie. «Il prend cette responsabilité. C'est le leader de cette équipe. Parfois, il décide quand nous en avons besoin et il donne le rythme au match et tout le monde le suit. Il l'a fait dans plusieurs matchs, surtout en fin de saison. Il sera une bête pour nous plus les séries vont avancer. Il fait un peu de tout.»
Getzlaf a toujours connu du succès en séries avec 106 points (33 buts, 73 aides) en 109 matchs. Il a rejoint Corey Perry mercredi pour le deuxième plus haut total de buts dans l'histoire de l'équipe, derrière Teemu Selanne (35).
«C'est un joueur de classe mondiale», a reconnu l'attaquant des Oilers Mark Letestu, qui a inscrit deux buts en avantage numérique lors du premier match. «Je ne pense pas que ce soit unique pour les Oilers. Il donne du fil à retordre à tout le monde.»
Difficultés en défensive
Mercredi, les Ducks ont éprouvé des difficultés en défensive, allouant quatre buts dans les 20 dernières minutes. En première ronde, ils n'avaient alloué aucun but aux Flames de Calgary en troisième période.
«Nous donnons trop de temps à certaines équipes», a analysé Jakob Silfverberg. «Nous jouons contre des formations qui sont capables de bien bouger la rondelle et de décocher de bons tirs. Nous devons limiter leurs occasions de marquer.»
Et pourtant, le meilleur pointeur de la LNH cette saison, Connor McDavid, n'a amassé qu'une seule aide lors du premier affrontement entre les Ducks et les Oilers. Ces derniers ont toutefois vu Leon Draisaitl mener la charge en obtenant quatre points. «Nous avons toujours cru en notre profondeur», a fait savoir McDavid. «Les joueurs de soutien ne marquent peut-être pas à tous les matchs, mais ils travaillent et ils obtiennent des occasions.»
Les Ducks, qui ont subi leur première défaite des séries et ont perdu pour la première fois en 19 matchs en temps réglementaire - une séquence remontant au 10 mars -, pourraient être privés du vétéran défenseur Kevin Bieksa, blessé au bas du corps mercredi.  Avec LNH.com
Crosby frappe deux fois en 52 secondes
Sidney Crosby a célébré deux fois en deuxième période.
Sidney Crosby a réussi un doublé en 52 secondes et Nick Bonino a dénoué l'impasse en milieu de troisième vingt, jeudi, alors que les Penguins de Pittsburgh ont entamé le deuxième tour en s'imposant 3-2 face aux Capitals de Washington.
Crosby a fait mouche sur ses deux premiers tirs de la deuxième période. Il a d'abord complété un deux contre un avec Jake Guentzel, 12 secondes après le début du deuxième tiers. L'annonceur maison n'avait pas tout à fait terminé de parler quand Crosby a converti la passe de Patric Hornqvist, qui profitait du rebond sur un tir de la ligne bleue d'Olli Maatta.
Alexander Ovechkin a rétréci l'écart en fin de deuxième vingt, obtenant son quatrième filet des séries avec un tir frappé, du côté rapproché. Evgeny Kuznetsov a créé l'impasse à 8:05 en troisième période, grâce à une passe précise de Matt Niskanen. Bonino a marqué le but de la victoire à 12:36  après avoir saisi une passe de Scott Wilson le long de la bande.
Marc-André Fleury a réussi 15 de ses 32 arrêts au troisième engagement. Braden Holtby a totalisé 18 arrêts. Le match numéro deux sera présenté samedi (20h), encore une fois au Verizon Center.