Adonis Stevenson disputera son premier combat depuis son nul majoritaire face à Badou Jack, le 19 mai dernier.

Stevenson et Gvozdyk se battront à Québec le 1er décembre

MONTRÉAL — Groupe Yvon Michel a confirmé mercredi la tenue d'un combat de championnat du monde au Centre Vidéotron le 1er décembre prochain.

La rumeur circulait depuis quelques semaines déjà, mais le promoteur montréalais a confirmé par communiqué que le détenteur du titre des mi-lourds du World Boxing Council (WBC), Adonis Stevenson, tentera une 10e défense face au médaillé de bronze olympique Oleksandr Gvozdyk.

Stevenson (29-1-1, 24 K.-O.) sautera dans le ring pour la première fois depuis son nul majoritaire face à Badou Jack, le 19 mai dernier. Quant à Gvozdyk (15-0, 12 K.-O.), l'Ukrainien de 31 ans qui est l'aspirant obligatoire du Montréalais, il a signé sa dernière victoire par décision unanime face à Mehdi Amar, en mars, pour s'adjuger le titre intérimaire de la division.

GYM a ajouté que Marie-Ève Dicaire (13-0, 0 K.-O.), Oscar Rivas (24-0, 17 K.-O.), Mikaël Zewski (31-1, 22 K.-O.) et Sébastien Bouchard (16-1, 6 K.-O.) seront également de cette soirée.

Entre-temps, le prochain combat de championnat du monde impliquant un poulain de GYM aura lieu le 6 octobre prochain, alors qu'Artur Beterbiev (12-0, 12 K.-O.) mettra sa ceinture de l'International Boxing Federation (IBF) en jeu face à son aspirant obligatoire, Callum Johnson (17-0, 12 K.-O.), à Chicago.

Quant à l'autre champion du monde du promoteur, le mi-lourd Eleider Alvarez (24-0, 12 K.-O.), il attend le résultat des négociations entre GYM et Main Events au sujet d'un éventuel combat revanche face à Sergey Kovalev (32-3-1, 28 K.-O.). Alvarez a passé un retentissant K.-O. à Kovalev le 4 août dernier pour lui ravir son titre de la World Boxing Organization (WBO), dans ce qui est possiblement jusqu'ici le combat de l'année sur la scène internationale.

GYM aimerait tenir ce combat le 19 ou le 26 janvier 2019. On ne sait pas pour l'instant si ce combat aura lieu au Québec. Le clan Kovalev penche plutôt pour un deuxième combat en sol américain.

En attendant, le Montréalais d'origine colombienne doit rencontrer le président de la Colombie, Ivan Duque Marquez, ce jeudi.