Stevenson conserve son titre WBC devant Jack

TORONTO - Pour une neuvième fois d’affilée, Adonis Stevenson a défendu son titre des poids mi-lourds de la World Boxing Council (WBC) en vertu d’un verdict nul majoritaire devant Badou Jack, samedi soir, au Air Canada Centre de Toronto.

Deux juges ont remis des cartes de 114-114, tandis que le troisième a plutôt montré un score de 115-113 en faveur de Jack (22-1-3, 13 K.-O.).

Avec cette victoire, Stevenson (29-1-1, 24 K.-O.) a égalé le record de Lucian Bute, qui avait lui aussi défendu sa ceinture des super-moyens de l’IBF à neuf reprises avant de se faire détrôner par Carl Froch.

Si les amateurs de boxe voulaient un combat, ils auront été plus que servis par les deux pugilistes, qui se sont livré une véritable bagarre de rue. Contre toute attente, Jack s’est montré comme étant un adversaire coriace et du moins l’un des meilleurs adversaires de Stevenson depuis longtemps.

Stevenson, qui disputait un premier duel depuis qu’il a battu Andrzej Fonfara par K.-O. en juin dernier, a rapidement pris les devants, alors que la foule scandait «Superman, Superman, Superman».

Le Québécois a réussi à bien contrôler son adversaire, jusqu’à ce qu’il montre des signes de fatigue au sixième round. Ce relâchement a permis au Suédois d’origine gambienne d’ébranler le champion en le rouant de coups au visage au septième round.

Voyant que le temps pressait, Stevenson n’a toutefois pas baissé les bras et a repris du poil de la bête en enchaînant quelques combinaisons à la fin du 10e et au 11e round.

Les deux boxeurs ont montré de quoi ils étaient capables au tout dernier round.

Après avoir atteint Stevenson plusieurs fois alors qu’il se trouvait dans les câbles, Jack a levé les bras au ciel, croyant en avoir fait assez pour détrôner le champion. «Superman» s’en est cependant tiré avec un verdict nul, en raison de l’avance qu’il avait prise dans les premiers rounds du combat.