Adonis Stevenson défendra son titre pour la neuvième fois le 19 mai, alors qu'il se frottera à Badou Jack.

Stevenson affrontera Jack plutôt qu'Alvarez

MONTRÉAL — Eleider Alvarez, l’aspirant obligatoire au titre des mi-lourds WBC détenu par Adonis Stevenson, devra de nouveau prendre son mal en patience : le champion livrera plutôt un combat de championnat contre Badou Jack, le 19 mai.

C’est ce qu’ont révélé en fin d’après-midi Showtime et Premier Boxing Champions, qui ont dévoilé leur programmation pour la première moitié de 2018. Le combat aura lieu au Québec, a affirmé Yvon Michel, président de Groupe Yvon Michel.

Le Centre Vidéotron de Québec a longtemps été pressenti pour cette défense de Stevenson, mais pour l’instant, un événement du Professionnal Bull Riding est prévu les 18 et 19 mai. «On ne m’a confirmé cette date il n’y a que quelques jours, alors je ne ne peux pas confirmer le lieu pour l’instant, outre de dire que ce sera au Québec», a déclaré Michel.

Ainsi, Stevenson (29-1, 24 K.-O.) tentera d’effectuer une neuvième défense d’affilée de son titre acquis en 2013. Sa dernière défense obligatoire remonte à novembre de la même année, alors qu’il avait affronté Tony Bellew, à Québec.

Cette fois, le champion montréalais se frottera à Jack (22-1-2, 13 K.-O.), ex-champion de la WBA, qui a renoncé à son titre au lieu de se frotter à son adversaire obligatoire, Dmitry Bivol, actuel champion. Alvarez (23-0, 11 K.-O.) boxera en sous-carte de cette finale, contre un adversaire qui sera déterminé au cours des prochains jours.

Championnat du monde garanti en 2018

Alvarez est devenu l’aspirant obligatoire à Stevenson en défaisant Isaac Chilemba, le 28 novembre 2015. Il a remporté ses quatre combats depuis, dont des affrontements contre Lucian Bute et Jean Pascal, acceptant même de céder sa place en deux occasions afin que Stevenson livre des défenses optionnelles, face à Thomas Williams et Andrejz Fonfara.

Selon Michel, promoteur des deux boxeurs, Alvarez et Stevenson devraient éventuellement croiser le fer, mais il ne pouvait garantir qu’ils le feraient à leur prochain combat. «Ce que je peux dire par contre, c’est que l’entente que j’ai avec Eleider lui garantit un championnat du monde en 2018», a-t-il ajouté.

Le choc Stevenson-Jack constituera assurément la finale du gala québécois, mais il servira de demi-finale de la retransmission de Showtime, qui présentera comme clou de son spectacle le combat de championnat du monde des poids mi-moyens mettant en vedette Keith Thurman.