Le «Sidney Crosby» de la boxe, Steven Butler, dans le chandail numéro 87 de l’Océanic, sera la grande vedette du gala du 24 novembre présenté à Rimouski.

Steven Butler, le «Sidney Crosby» de la boxe

RIMOUSKI — La patinoire du Colisée Financière Sun Life de Rimouski se transformera en ring de boxe, le 24 novembre, pour un gala qui présentera 14 combats.

Le président d’Eye of the Tiger Management, Camille Estephan, affirme avoir choisi Rimouski pour son hospitalité et pour la culture de champions du club de hockey l’Océanic. «Avec Steven Butler, on vous ramène Sidney Crosby à Rimouski», a-t-il lancé en parlant de son boxeur montréalais.

«Je suis un très grand fan de hockey», a ajouté Estephan. «Je suis la Ligue de hockey junior majeur depuis mon arrivée au Canada, en 1986. L’Océanic m’a toujours frappé à cause du nombre de joueurs qui sortent d’ici pour faire la Ligue nationale. Quelle équipe! Quelle tradition d’excellence avec Brad Richards, Vincent Lecavalier, Sidney Crosby et, maintenant, Alexis Lafrenière.

«Je m’inspire de ça. On amène chez vous les prochaines stars de la boxe internationale!»

Steven Butler (25-1-1, 22 K.-O.) se classe parmi les dix premiers au monde de la WBO chez les poids moyens. «Ce sera mon premier combat à Rimouski, mais pas mon dernier», promet-il.

«J’ai joué au hockey de l’âge de 4 ans à 17 ans», a raconté Butler. «C’était la passion de mon père. Je suis venu faire un tournoi ici, j’avais environ 12 ans. C’est la seule fois que j’étais venu à Rimouski. Sidney Crosby, c’était mon idole quand j’étais jeune. Aujourd’hui, je me retrouve dans ses souliers. Je vais en mettre plein la vue.»

Mardi, en pleine conférence de presse visant à annoncer l’événement, le boxeur de 23 ans a d’ailleurs eu la surprise de recevoir un chandail de l’Océanic au nom de Sidney Crosby, qu’il a immédiatement enfilé.

Le 24 novembre, six combats olympiques amateurs auront lieu en lever de rideau. Ils opposeront des athlètes provenant de Rivière-du-Loup jusqu’à Gaspé. Le programme présentera ensuite huit combats professionnels, dont celui de Butler et ceux des boxeurs kazakhs et russes Arslanbek Makhumdov (4-0, 4 K.-O.), Sadriddin Akhmedov (4-0, 4 K.-O.) et Artem Oganesyan (7-0, 6 K.-O.).

Le promoteur devrait faire connaître le nom de leurs adversaires dès la semaine prochaine. «La carte va être une tempête de talents avec Steven Butler en tête et des boxeurs qui vont être champions du monde un jour», assure Estephan.

Un marché à bâtir

Si le gala est présenté pour la première fois à Rimouski, le promoteur a déjà organisé des combats à Québec, à Shawinigan et à Sorel. D’ailleurs, le président et directeur administratif de l’Océanic, Éric Boucher, espère en faire un événement annuel. «On espère revenir», a fait savoir Estephan. «On veut bâtir un marché de boxe avec nos partenaires de l’Océanic.»

D’ailleurs, si ce n’avait été de la commotion cérébrale qu’il a subie le 6 octobre au Centre Vidéotron de Québec, Simon Kean, originaire de Trois-Rivières, aurait pris part au gala de Rimouski. Son adversaire, Dillon Carman, lui a passé le K.-O. au quatrième round. Butler était sur la même carte que Kean. Il a défait Jordan Balmir par K.-O. technique au troisième round.