La patience des Cataractes pourrait être récompensée avec Gabriel Denis, qui a connu un excellent camp d’entraînement.

Cinq joueurs qui pourraient changer les données

CHRONIQUE / Après le dépôt des prévisions des experts la semaine dernière, la 51e saison de la LHJMQ est maintenant enclenchée. Voici cinq joueurs qui ont le potentiel de faire mentir les prédictions générales. Certains ont déjà amorcé le travail!

Gabriel Denis, Cataractes

Malgré deux saisons de misère, les Cataractes n’ont jamais démissionné sur Gabriel Denis. Leur patience pourrait être récompensée, Denis a connu un camp du tonnerre, au point d’être nommé capitaine de l’équipe!

Si Denis continue d’être aussi inspiré, il devient un complément de choix pour les joueurs les plus talentueux de l’équipe sur le top 6. On dit que les Cataractes sont peut-être à un élément d’expérience sur le top 6 d’embêter les meilleures équipes du plateau. Ce joueur pourrait venir du marché des transactions, puisque les Cataractes ont encore un casier de 20 ans à combler. Mais attention, ce joueur pourrait bien être Gabriel Denis aussi.

James Malatesta

James Malatesta, Remparts

Il était l’un de joueurs les plus attrayants au dernier repêchage de la LHJMQ. Il a glissé à l’encan comme plusieurs, parce qu’il avait indiqué aux équipes qu’il préférait la NCAA.

Or, contrairement aux Bolduc, Guévin et autres Reynolds, Malatesta a changé d’idée après avoir été repêché par les Remparts en septième ronde. Quel bonus pour Patrick Roy! Déjà trois points, dont deux buts, pour Malatesta lors du premier week-end. Imaginez si le jeune homme produisait comme Mavrik Bourque la saison dernière. Non seulement il pourrait aider les Remparts à grimper au classement, mais ça produirait bien des commentaires acerbes dans les autres marchés.

Roy, rappelez-vous, avait joué les vierges offensées la veille du repêchage, se plaignant justement de ces joueurs qui brandissaient la menace NCAA. Or, durant l’été, il a ajouté Malatesta à son tableau de chasse réservé aux récalcitrants qui comptent notamment Anthony Duclair et Angelo Esposito…

Tristan Bérubé

Tristan Bérubé, Titan

L’Océanic comptant sur Colten Ellis, Serge Beausoleil a placé le vétéran de 20 ans Tristan Bérubé sur le marché des transactions cet été. Ça ne s’est pas bousculé aux portes, alors l’Océanic a dû se contenter d’un modeste choix de quatrième tour et de l’espoir Xavier Raby, en provenance du Titan d’Acadie-Bathurst.

Voilà un prix d’ami si Bérubé arrive à donner un peu d’élan aux jeunes du Titan, qui ont souffert énormément en deuxième moitié de saison l’an dernier. Le directeur-gérant Sylvain Couturier a greffé quelques vétérans à son noyau, justement pour éviter de revivre pareil cauchemar. Or, par la position qu’il occupe, c’est Bérubé qui pourrait avoir le plus d’impact et transporter son équipe jusqu’en séries…

Mathieu Bizier, Olympiques

Les Olympiques sont toujours en transition, mais ils pourraient néanmoins brouiller les cartes au sein d’une conférence où la parité règne. Au milieu du jeune vestiaire d’Éric Landry, il y a un grand joueur de centre de 18 ans qui pourrait faire bien paraître Alain Sear.

Mathieu Bizier

Obtenu dans une grosse transaction avec l’Océanic l’an passé, Bizier a donné du bon hockey aux Olympiques en deuxième moitié de saison.

Il a toutefois tous les outils pour prendre encore plus de galon, ce qu’il a fait lors du premier week-end avec une production de deux buts et deux passes. Bizier, qui a participé au camp des Red Wings de Detroit, ne passe pas inaperçu sur la glace avec ses 6’2’.

Déjà utile sur 200 pieds, imaginez l’impact qu’il pourrait avoir sur son équipe s’il devient encore plus menaçant en zone ennemie…

Zachary Bouthillier, Sea Dogs

Les Sea Dogs viennent de traverser deux saisons de grande noirceur. C’était le plan de Trevor Georgie afin de s’assurer de repêcher le maximum de talent, une recette qui a bien servi l’organisation par le passé. En 2019-20, les Sea Dogs forment toujours une équipe très jeune et extrêmement douée.

Zachary Bouthillier

L’arrivée de l’ancien capitaine des Voltigeurs Nicolas Guay pour les guider est un excellent coup de Georgie. Mais le joueur qui pourrait le plus aider les Sea Dogs à monter quelques échelons, c’est Zachary Bouthillier. Parachuté à St-John au début 2019, l’ex-gardien des Cataractes et des Saguenéens n’a pas été en mesure de s’imposer. En fin de semaine dernière, il a toutefois amorcé la saison le couteau entre les dents, avec des performances de 40 et 32 arrêts, jouant un rôle-clé dans les deux victoires de son équipe. Quand un vétéran de 20 ans offre un tel rendement, c’est toute l’équipe qui prend un pouce ou deux…