Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.
Steve Turcotte
Robitaille fait appel à la grande famille de la LHJMQ

Sports

Robitaille fait appel à la grande famille de la LHJMQ

CHRONIQUE — Un préposé à l’équipement dans la LHJMQ, ça joue un rôle bien plus important que ne le laisse supposer son titre – ou la paie qui vient avec. C’est l’ami des joueurs, le protecteur des plus jeunes, souvent le paratonnerre entre le bureau des entraîneurs et le vestiaire.

André Paré est un membre de cette confrérie. Il a traité des joueurs aux petits oignons durant tout son parcours dans le hockey. L’un d’eux veut maintenant s’assurer qu’il terminera sa vie le plus en douceur possible.

Steve Turcotte
Et si le petit général était de retour?

Steve Turcotte

Et si le petit général était de retour?

CHRONIQUE / Le dossier du prochain entraîneur-chef des Cataractes n’a peut-être pas fini de faire jaser.

Officiellement, il y a intérêt mutuel entre Gordie Dwyer et Martin Mondou pour accoucher d’une nouvelle entente, après le court mandat de la saison dernière. Les deux clans discutent depuis quelques jours déjà, mais rien n’est encore coulé dans le béton. Pour une raison ou pour une autre, le fit n’est peut-être pas parfait.

Steve Turcotte
De mascotte à entraîneur!

Steve Turcotte

De mascotte à entraîneur!

CHRONIQUE / Comment Pierre Deschesnes s’est-il retrouvé à faire du hockey en Floride? Disons que son parcours est assez original merci!

Il a choisi de s’implanter en sol américain en 1996 afin de faire prospérer… sa compagnie de mascottes! Celui qui a déjà enfilé le costume de Youppi s’est alors promené aux quatre coins du pays de l’Oncle Sam pour divertir les foules de la ECHL.

Steve Turcotte
Un flirt qui pourrait se prolonger

Steve Turcotte

Un flirt qui pourrait se prolonger

CHRONIQUE / Les Cataractes et Gordie Dwyer s’étaient entendus pour un simple flirt. Jamais, toutefois, ils n’auraient cru que ce serait si court!

Avec toutes les activités de la LHJMQ qui ont été annulées jusqu’à la saison prochaine, Dwyer est de retour à l’Île-du-Prince-Édouard avec les siens. Ça fait un bout de temps qu’il est rentré à la maison. Quand il a mis les voiles, il croyait bénéficier d’un week-end de congé, avant de se remettre au boulot afin de planifier les séries. Il sait maintenant que cette escapade sera bien plus longue qu’anticipée.

Steve Turcotte
Une industrie qui retient son souffle

Steve Turcotte

Une industrie qui retient son souffle

CHRONIQUE / La pluie de vendredi a dégraissé l’accumulation de neige en Mauricie. Avec ce mercure qui grimpe doucement, il doit y avoir pas mal de mordus de la petite balle blanche qui ont commencé à jaser avec leur décocheur d’allée!

Ils devront prendre leur mal en patience.

Steve Turcotte
Tous dans le même bateau

Steve Turcotte

Tous dans le même bateau

CHRONIQUE / Ce devait être une belle et grosse journée chez les Turcotte ce samedi.

En matinée, notre grande Justine allait participer à son premier match des séries de sa vie au basket-ball avec l’équipe de son école. Le basket, c’est sa nouvelle passion. Ses jambes de girafe lui donnent la chance de suivre le groupe, même si c’est une novice. Elle a le bonheur d’être dirigée par une sommité régionale, Faisal Docter.

Steve Turcotte
Triste constat

Sports

Triste constat

COMMENTAIRE / Question quiz : c’est quand la dernière fois que le Canadien a présenté un alignement aussi moche?

Juste dans le champ arrière, il y avait trois gars qui ne sont pas de calibre LNH face aux Predators mardi soir : Christian Folin, Xavier Ouellet et Brett Kulak. Mes anciennes copines du secondaire vous diraient que je n’étais pas le plus doué en mathématiques mais jusqu’à preuve du contraire, c’est la moitié de la brigade défensive ça! Pas étonnant que Carey Price s’est fait passé à la moulinette par les Predators.

Steve Turcotte
Joueur le plus efficace: Lafrenière en avant de la parade

Sports

Joueur le plus efficace: Lafrenière en avant de la parade

CHRONIQUE / La fin de la saison approche à grands pas. Les hommes de hockey de la LHJMQ sont appelés à voter pour les différents trophées individuels qui seront remis au gala des Rondelles d’Or, programmé entre la première et la deuxième ronde des séries. On vous offre ici, pour le plaisir, nos choix pour les principaux honneurs à l’enjeu.

Trophée Michel-Brière (joueur le plus efficace)

Pas de débat pour le trophée le plus prestigieux. Dans cette ligue en 2019-20, il y a Alexis Lafrenière, et il y a les autres. La vedette de l’Océanic trône au sommet des marqueurs même s’il a pratiquement raté un mois en raison de sa présence au Championnat du monde junior.

Steve Turcotte
Le plan A: la cohabitation

Steve Turcotte

Le plan A: la cohabitation

CHRONIQUE / Après un roman-savon qui s’est étiré sur des mois, tout indique que le Colisée sera meublé à court terme, au plus tard d’ici la fin du mois de mars. Et, surprise, le plan A, c’est maintenant la cohabitation!

C’est quand même tout un revirement. Il n’y a pas si longtemps, l’administration municipale entretenait des doutes sur le projet de Dean MacDonald et ne cachait pas sa préférence pour celui des Patriotes.

Steve Turcotte
Les bagarres et la LHJMQ: l’art de se tirer dans le pied

Sports

Les bagarres et la LHJMQ: l’art de se tirer dans le pied

CHRONIQUE / La LHJMQ ne gagnera pas un prix de relations publiques cette semaine. Elle s’est plutôt tirée dans le pied avec sa façon de gérer le dossier des bagarres.

Dossier qui, soyons honnêtes, ne faisait plus couler beaucoup d’encre ces dernières années. C’est normal, la chute du nombre de bagarres est vertigineuse depuis une décennie. Une moyenne d’une aux quatre matchs. Les joueurs qui patinent sur la bottine sur un quatrième trio, ils ont été rayés de la carte. Tout comme l’intimidation.

Steve Turcotte
Le calendrier avant les bagarres

Steve Turcotte

Le calendrier avant les bagarres

CHRONIQUE / C’est ce jeudi que les équipes de la LHJMQ vont se pencher sur les dossiers des bagarres et du calendrier. Deux dossiers chauds, qui font jaser depuis des années!

En ce qui concerne les bagarres, il y aura vraisemblablement un vote sur leur abolition pure et simple. Les deux tiers des membres doivent être en faveur pour que ce changement de culture s’opère.

Steve Turcotte
Le gros lot pour Zucker

Steve Turcotte

Le gros lot pour Zucker

COMMENTAIRE / Êtes-vous de ceux qui ont tenté de mettre la main sur gros lot du 55 millions $ au Lotto Max vendredi soir?

De l’autre côté de la frontière, Jason Zucker n’a pas eu besoin de billets de loterie, lui, pour toucher le jackpot cette semaine. Un simple appel, et notre ami Zucker troquait son maillot du Wild pour celui des Penguins. Passer des rangs d’un club moribond, en pente descendante, à un autre qui peut rêver de la Coupe Stanley, c’est tout un coup de main du destin. Imaginez quand, en plus, vos nouveaux patrons vous offrent de vous confier le rôle de valet à Sidney Crosby, encore et toujours le joueur le plus complet sur la Terre. Permettez-moi d’insister: le jackpot!

Steve Turcotte
Le changement de ton fera-t-il la différence?

Steve Turcotte

Le changement de ton fera-t-il la différence?

CHRONIQUE / Ce n’est jamais évident pour un pilote de traverser tout un cycle, quand la reconstruction s’amorce au fond du baril.

Ce fut le mandat accordé à Daniel Renaud il y a deux ans et demi, un homme de hockey sans expérience comme entraîneur-chef.

Cataractes: la semaine la plus difficile de l’année!

Sports

Cataractes: la semaine la plus difficile de l’année!

SHAWINIGAN — Pour une équipe qui aspire encore à mériter l’avantage de la glace pour la première ronde des séries, la prochaine semaine s’annonce comme un défi titanesque. C’est même le segment le plus difficile de l’année, avec trois affrontements en quatre soirs face à des clubs qui sont top 4 dans la LHJMQ.

Renaud ne nie pas que ses hommes en auront plein les bras au cours des prochains jours. Ça ne l’empêche pas d’aborder la semaine avec optimisme, de retour d’un séjour dans les Maritimes qui lui a plus malgré la maigre récolte de deux points. «On a joué huit bonnes périodes sur neuf dans les Maritimes. Au-delà des résultats, on peut certainement bâtir sur ce qui s’est passé la semaine dernière», croit le pilote des Shawiniganais. «Nous allons croiser des équipes qui ont des aspirations légitimes d’aller jusqu’au bout. L’adversité sera au maximum, ça ne fait aucun doute. Mais si on joue comme on l’a fait dans les Maritimes, on ne sortira pas de cette semaine-là les mains vides.»

Steve Turcotte
Filion sur les traces de Rodrigue?

Sports

Filion sur les traces de Rodrigue?

CHRONIQUE / En étant choisi pour participer aux Jeux olympiques de la Jeunesse il y a quelques semaines, Vincent Filion a consolidé son titre non officiel de meilleur espoir chez les gardiens de but en vue du prochain repêchage de la LHJMQ, en juin à Sherbrooke.

À 15 ans, Filion affiche le deuxième meilleur pourcentage d’efficacité dans la Ligue midget AAA. Même s’il partage le filet avec William Rousseau, ses 11 victoires le placent au sixième échelon du circuit dans ce rayon. À six pieds, le Shawiniganais dispose de plus du gabarit idéal pour attirer naturellement le regard des dépisteurs.

Le King est vivant!

Sports

Le King est vivant!

COMMENTAIRE / Stoppez les presses, le King est vivant!

Elvis est même en train de ressusciter les Blue Jackets de Columbus, qui ne perdent plus depuis qu’ils lui ont confié le filet. Remarquez, John Tortorella ne mérite pas d’être comparé au colonel Parker pour cette décision. Si Elvis a eu le filet, c’est parce que le gardien numéro de l’équipe est tombé au combat…

Steve Turcotte
Pas de bisous avant Tokyo!

Steve Turcotte

Pas de bisous avant Tokyo!

CHRONIQUE / Avant l’été 2019, Laurence Vincent Lapointe était étiquetée comme la championne du monde la plus méconnue au Québec.

Les six derniers mois lui ont fait perdre cette réputation. Mais pas pour les bonnes raisons. Cette histoire reliée au ligandrol a fait couler beaucoup d’encre. Normal, une championne incontestée dans son sport, qui se fait prendre la main dans le sac. Quel coup de filet pour un système dont la mission est de traquer les tricheurs.

Steve Turcotte
Price ne peut tout faire seul

Sports

Price ne peut tout faire seul

COMMENTAIRE / Permettez que je salue Louis, un grand fan de cette colonne sur les matchs du Canadien. Ce bon vieux Louis n’a qu’une seule plainte à formuler: il déteste l’expression «grande valse du printemps» pour imager les éliminatoires.

J’ai une bonne nouvelle pour Louis. Il sera épargné dans les prochaines semaines. C’est terminé, la course aux séries! Kaput!

Steve Turcotte
«Tout le monde a droit à une deuxième chance»

Sports

«Tout le monde a droit à une deuxième chance»

CHRONIQUE / La carte de samedi au Casino va marquer le retour dans le ring du Drummondvillois Jordan Balmir, qui s’entraîne sous les ordres de Jimmy Boisvert à Trois-Rivières.

Balmir a subi sa première défaite chez les pros il y a 15 mois, face à Steven Butler. Un percutant K.-O. qui l’a incité à retrouver ses vieux démons. Il avait vaincu ces démons dans le passé pour se forger une fiche de 10 victoires d’affilée, il a de nouveau réussi à se sortir d’une puissante dérape de plusieurs mois avant de retrouver le chemin du gymnase. C’est une fois revenu sous les ordres de Boisvert que Balmir a eu le privilège de signer avec Eye of The Tiger Management.

Steve Turcotte
À Kean de se remettre sur la carte

Sports

À Kean de se remettre sur la carte

CHRONIQUE / C’est semaine de rentrée chez Eye Of The Tiger Management, avec un gala samedi au Casino. Les dernières semaines n’ont pas été faciles pour Camille Estephan et son escouade. Il y a eu les défaites de Junior Ulysse et Steven Butler, la victoire par la peau des dents de David Lemieux contre un boxeur de second ordre, puis le départ de Kim Clavel après tous les efforts investis pour en faire une tête d’affiche.

Évidemment, Estephan a donc bien hâte de repartir la machine, même si c’est surtout un gala pour faire progresser les jeunes loups. Les vedettes de l’organisation, elles seront en action plus tard cette année.

Steve Turcotte
Quand la chimie opère rapidement

Sports

Quand la chimie opère rapidement

Bien des joueurs échangés dans la LHMJQ ont besoin d’une période d’adaptation avant de se sentir à l’aise dans leur nouveau maillot. Pas évident à l’adolescence de changer de ville, de coéquipiers, de famille de pension.

Ces turbulences ne déstabilisent toutefois pas tous les athlètes. Regard sur les patineurs qui font actuellement passer leurs nouveaux patrons pour des génies!

Steve Turcotte
«C’est un rêve qui s’est réalisé»

Steve Turcotte

«C’est un rêve qui s’est réalisé»

CHRONIQUE / Le triomphe d’Équipe Canada au dernier championnat du monde junior ne se limite pas au travail des joueurs et du personnel d’entraîneurs. Derrière eux, il y a toute une machine, huilée au quart de tour, pour maximiser les chances de la formation nationale de s’imposer au sein du tournoi de hockey annuel le plus épié sur la planète.

Au sein de cette petite armée, il y avait Kyle Sutton, le thérapeute des Cataractes. Sutton est devenu un habitué de ces rendez-vous mondiaux. C’était son quatrième tournoi avec Équipe Canada, mais son premier championnat du monde junior. Une expérience qu’il n’oubliera jamais.

Steve Turcotte
Une longue disette prend fin

Sports

Une longue disette prend fin

COMMENTAIRE / Les partisans du Canadien ne sont pas les plus gâtés de la ligue. Ça faisait un mois, exactement, que leur équipe n’avait pas gagné au Centre Bell!

Les Flames représentaient la proie parfaite pour mettre fin à cette trop longue disette d’insuccès. Pourquoi? Parce qu’ils venaient tout juste, samedi soir, de livrer une guerre à leurs ennemis jurés, les Oilers d’Edmonton. C’est le genre de duel qui bouffe les émotions et qui prive une équipe de ses réflexes les plus aiguisés lors du match suivant.

Steve Turcotte
Statu quo chez les Cataractes

Steve Turcotte

Statu quo chez les Cataractes

CHRONIQUE / La décision la veille de Mikaël Robidoux d’opter pour un essai dans la East Coast League ayant réglé par la bande le surplus de personnel à l’attaque, les Cataractes ont opté pour le statu quo à la date limite des transactions, dans la LHJMQ lundi midi.

Après avoir acquis l’attaquant de 20 ans Maxim Trépanier avant la pause de Noël, le directeur-gérant Martin Mondou écoutait ses homologues qui convoitaient les services de quelques-uns de ses vétérans, mais aucune proposition ne l’a suffisamment charmé pour le pousser à bouger.

Statu quo pour les Cataractes

Statu quo pour les Cataractes

Shawinigan — Le départ la veille de Mikaël Robidoux pour un essai dans la East Coast League ayant réglé par la bande le surplus de personnel à l’attaque, les Cataractes ont opté pour le statu quo à la date limite des transactions dans la LHJMQ lundi midi.

Après avoir acquis l’attaquant de 20 ans Maxim Trépanier avant la pause de Noël, le directeur-gérant Martin Mondou écoutait ses homologues qui convoitaient les services de quelques-uns de ses vétérans, mais aucune proposition ne l’a suffisamment charmé pour le pousser à bouger.

Plus de détails dans Le Nouvelliste  mardi


Spectacle post-tourtière décevant

Sports

Spectacle post-tourtière décevant

CHRONIQUE / Le match de lundi entre les Canadiens et les Jets de Winnipeg ne s’est pas avéré le remède au spleen post-temps des Fêtes que j’espérais et dont j’avais tant besoin. Après une quinzaine à trop manger, boire un peu plus que je le devrais et pendant laquelle les courtes nuits de mon deuxième héritier ne constituaient pas l’unique raison de mon manque de sommeil, j’avais besoin d’un feu d’artifice, d’un électrochoc. Mais ce ne fut pas le cas.

Désespéré que je suis, j’ai même cru que l’arrivée dans l’alignement d’Ilya Kovalchuk, où le vieillard venu de l’Ouest comme j’ai décidé de le surnommer, allait me requinquer en ce début de 2020. Mis à part quelques séquences que les analystes de RDS ont qualifiées d’«intéressantes» et de «dynamiques», on ne peut pas dire que l’ancienne gloire russe abandonnée par les Kings de Los Angeles en novembre avait des allures de messie. Bon, laissons-lui du temps, il n’a pas joué depuis près de deux mois...

Steve Turcotte
Un mariage douteux

Sports

Un mariage douteux

COMMENTAIRE / Au moment où l’occasion était parfaite de se tourner vers les jeunes, Marc Bergevin pige dans le passé pour tenter de secouer son équipe.

Il y a 10 ans, signer Ilya Kovalchuk aurait constitué un coup de maître. Un des joueurs les plus électrisants de sa génération. Mais, ce joueur n’existe plus, sauf dans les archives. Le Russe n’est plus qu’une pâle copie de lui-même, rattrapé par le temps. Même les Kings de Los Angeles, pourtant désespérément à la recherche d’attaque, l’ont fichu à la porte cet automne. Depuis, il attendait près du téléphone. Disons que ça ne s’est pas précipité pour l’embaucher, ça fait un mois et demi qu’il est sans emploi…

Steve Turcotte
Place aux jeunes!

Sports

Place aux jeunes!

CHRONIQUE / Les blessures sont en train de sortir votre club du portrait des séries. Claude Julien réalise des miracles avec son alignement depuis le début de la saison mais en perdant Brendan Gallagher la veille du jour de l’an, ça porte à quatre le nombre de ses attaquants faisant partie de son top 9 coincés à l’infirmerie. Il n’est quand même pas Houdini, ce Julien!

Gallagher est la perte de trop, la goutte qui fait déborder le vase. C’est l’âme de l’équipe, le gars qui donne le ton aux soirées. Cette commotion cérébrale arrive au pire moment possible, alors que le Canadien lutte pour garder sa silhouette dans la photo de la lutte pour une place dans les éliminatoires.

Steve Turcotte
Mondou récompense ses Cataractes

Steve Turcotte

Mondou récompense ses Cataractes

CHRONIQUE / La saga des casiers de 20 ans est réglée chez les Cataractes. Le troisième, libre depuis le début de la saison, a été confié à Maxim Trépanier lundi matin, alors que Martin Mondou a fait son acquisition des Mooseheads d’Halifax en retour d’un choix de deuxième ronde en 2020.

Trépanier a enregistré 22 buts et 20 passes en 30 matchs depuis le début de la saison. Le vétéran a vu ses compagnons de trio Raphaël Lavoie et Benoît-Olivier Groulx être transigés en fin de semaine, il espérait être le prochain. Il se dit très heureux de ce dénouement.

Steve Turcotte
Un baromètre intéressant

Sports

Un baromètre intéressant

Six mois après avoir nettoyé la seule tache à son dossier professionnel, Simon Kean reprend le boulot samedi soir à Montréal, afin de lancer un premier véritable message à la scène internationale.

Son combat face à Siarhei Liakhovich ne soulève peut-être pas autant les passions que ses rendez-vous avec Adam Braidwood et Dillon Carman, mais il est beaucoup plus significatif puisque ce Biélarusse est un ancien champion du monde.