Le directeur général du Drakkar de Baie-Comeau, Steve Ahern, n’a pour le moment pas de sélection en deuxième et en troisième ronde.

Steve Ahern manque de cartes pour le repêchage de la LHJMQ

BAIE-COMEAU — Pour l’instant, Steve Ahern n’a pas énormément de cartes dans ses mains en ce qui a trait à la séance de repêchage de la LHJMQ, qui se tient ce samedi au Centre Vidéotron. Le directeur général du Drakkar de Baie-Comeau devrait toutefois améliorer substantiellement son jeu avec les nombreux vétérans de l’équipe.

«On a beaucoup de joueurs de 20 ans disponibles et il y en aura plusieurs autres sur le marché. Juste Rimouski et nous, on est quasiment capable de faire une équipe complète de 20 ans», a souligné Ahern mercredi, alors qu’il était en route vers Québec.

«Pour le reste, notre premier choix [15e au total] peut être disponible si on a une bonne offre, mais mes dépisteurs me disent qu’il y a une excellente cuvée de joueurs en première ronde et que dans les rondes 2 à 4, on peut y aller plus en fonction de nos besoins», a-t-il ajouté.

Toutefois, Ahern n’a pour le moment pas de sélection en deuxième et en troisième ronde. Son choix de deuxième tour a été cédé au Cap-Breton afin de faire l’acquisition de Kyle Jessiman, tandis que le choix de troisième ronde du Drakkar appartient à l’Océanic, acquis dans le catastrophique échange d’Antoine Dufort-Plante, qui ne s’est jamais présenté sur la Côte-Nord.

Plusieurs des choix cédés lors de la période de transactions de l’hiver dernier devraient cependant revenir dans la besace du dg du Drakkar. De nombreuses rumeurs font état de départs de vétérans comme Shawn Element, Yan Aucoin et Ethan Crossman, qui seraient échangés en retour de choix au repêchage.

Il le faudra, car dans le portrait actuel, Baie-Comeau n’a aucun choix dans les cinq premières rondes en 2020 et 2021. Sans nier avoir des pourparlers à ce sujet, Steve Ahern a refusé de s’avancer plus loin, mais les habitués des cuisines du hockey junior majeur savent bien qu’il y a souvent un élastique d’attaché sur les choix de repêchage échangés.

Baribeau de retour?

Pour ce qui est de la situation des gardiens, le Drakkar aura peut-être un gardien de 20 ans pour amorcer la prochaine campagne. Alex D’Orio et Dereck Baribeau auront tous les deux cet âge. Si le premier ne reviendra probablement pas au niveau junior, la chose n’est pas impossible pour le second, qui n’a pas vu beaucoup d’action en 2018-2019 en raison de blessures.

«J’adore Baribeau et aussi [Lucas] Fitzpatrick, qui est prêt à garder beaucoup de matchs. Et si jamais D’Orio revient, ça nous donne une carte supplémentaire», a fait valoir Ahern. «Et il ne faut pas oublier [Félix-Antoine] Voyer et [Justin] Bourque, des gardiens repêchés l’an dernier qui ont eu une saison supplémentaire dans le corps dans le midget. Ce sont aussi deux bons gardiens.»

Dans ses discussions avec ses homologues, le directeur général du Drakkar se dit notamment à la recherche d’un joueur de profondeur à l’attaque. Et il écoute bien sûr les offres pour sa flopée de vétérans.

Soulignons en terminant que le Drakkar officialisera ce jeudi matin l’embauche de Jon Goyens comme entraîneur-chef de l’équipe. Goyens a passé les 10 dernières années dans le circuit midget AAA, à la barre des Lions du Lac-Saint-Louis.