Henrik Stenson a utilisé son bois-5 sur une distance de 259 verges et il a laissé la balle à quelques pouces du trou, au 15e fanion, lui permettant d'inscrire un aigle et de remettre une carte de 66 (moins-6) pour se sauver avec la victoire.
Henrik Stenson a utilisé son bois-5 sur une distance de 259 verges et il a laissé la balle à quelques pouces du trou, au 15e fanion, lui permettant d'inscrire un aigle et de remettre une carte de 66 (moins-6) pour se sauver avec la victoire.

Stenson met fin à une longue disette et remporte le Défi mondial Hero de golf

Doug Ferguson
Associated Press
NASSAU, Bahamas — N'ayant pas signé une victoire en plus de deux ans, Henrik Stenson s'est retrouvé au coeur d'une fin de ronde un peu folle, samedi, alors que Tiger Woods et l'élite du golf lui disputaient le premier rang.

Dans la dernière heure de jeu, cinq joueurs avaient l'occasion de gagner le Défi mondial Hero de golf. Quatre d'entre eux ont même partagé la tête à un certain moment.

Un élan a tout changé.

«C'était le coup de la journée», a affirmé Stenson.

Le Suédois a utilisé son bois-5 sur une distance de 259 verges et il a laissé la balle à quelques pouces du trou, au 15e fanion, lui permettant d'inscrire un aigle et de remettre une carte de 66 (moins-6) pour se sauver avec la victoire.

Stenson avait terminé à égalité au 44e rang à Dubai, il y a deux semaines, et il avait passé quelques heures à peaufiner son élan avec son entraîneur Pete Cowen. Stenson a apporté ses ajustements aux Bahamas et ses nerfs ont tenu le coup au club de golf Albany.

«Parfois, il faut simplement continuer à travailler fort, a dit le Suédois. La confiance pourrait être un peu plus élevée, mais je suis vraiment heureux de la façon dont j'ai tenu le coup.»

Woods a glissé au classement lorsque son approche au 14e trou n'est pas passée par-dessus la pente et il a dû se contenter d'un boguey. Justin Thomas a tout juste raté deux coups roulés pour un oiselet. Le champion en titre, Jon Rahm semblait en bonne position pour l'emporter après le 16e trou, mais Stenson a porté le coup de grâce.

Le Suédois accusait un coup de retard avant son élan au 15e fanion et il s'est ensuite donné une priorité d'un coup. Il a conclu le tournoi avec trois normales.

Rahm n'a pu faire mieux que deux normales pour jouer 66.

Stenson a gagné pour une première fois en 50 tournois mondiaux, mettant fin à une disette qui remontait au mois d'août 2017, quand il avait triomphé au Championnat Wyndham. Il était passé du sixième rang mondial au 40e.

«Il était bas, mais ce n'était pas un désastre, a affirmé Stenson à propos de son classement. Je peux jouer avec les meilleurs et je l'ai prouvé.»

Patrick Reed (66) a surmonté une pénalité de deux coups encaissée vendredi pour s'emparer seul de la troisième position.

Woods n'a pas gagné son tournoi depuis 2011, mais il s'était placé en bonne position grâce à quelques oiselets opportuns pendant qu'il jouait en compagnie de Thomas. Les deux semblaient se livrer une belle bataille en début de ronde, mais les choses se sont envenimées au deuxième neuf.

Woods a réussi un oiselet au 11e trou, mais il a commis un boguey au 14e, complétant sa ronde avec quatre normales. Thomas a réussi un aigle au 11e fanion, mais après un boguey au 13e, il a commis un double boguey au 18e.

Woods (69) a conclu l'événement en quatrième place alors que Thomas (70) a partagé le cinquième échelon avec Justin Rose (65).

«Je ne crois pas que c'était la façon dont nous voulions terminer le tournoi, a déclaré Woods en riant. Si j'avais pu rattraper Henrik, ç'aurait été bien qu'un de nous deux (moi et Justin Thomas) puisse avoir une occasion de gagner l'événement.»