Les Lions de Detroit ont accordé à leur quart-arrière Matthew Stafford une prolongation de contrat de 135 millions $ sur cinq ans, couvrant jusqu'à la fin de 2022. C'est le pacte le plus lucratif dans la NFL.

Stafford plus que jamais la figure de proue des Lions

Matthew Stafford est plus que jamais la figure de proue des Lions de Detroit, qui ont accordé à leur quart-arrière une prolongation de contrat de 135 millions $ sur cinq ans, couvrant jusqu'à la fin de 2022. C'est le pacte le plus lucratif dans la NFL.
Detroit souhaite ardemment qu'il mène l'organisation à de réels succès. Depuis l'arrivée de Stafford comme premier choix en 2009, les Lions n'ont disputé que trois matchs au-delà de la saison régulière, perdant au premier tour des séries après les saisons 2011, 2014 et 2016.
Les Lions n'ont pas remporté le championnat de la NFL depuis 1957. «Quand j'ai été repêché, le club venait de connaître une saison de 0-16, et c'est sûr qu'ils avaient besoin d'un vent de fraîcheur et d'une nouvelle orientation, a dit Stafford. J'ai eu la chance et l'honneur de faire partie du redressement de navire. C'est maintenant à espérer qu'on fasse un bond semblable vers notre vrai objectif, qui est de soulever le trophée Lombardi.»
Le directeur général Bob Quinn insiste pour dire que le contrat du quart de 29 ans ne nuira pas aux efforts pour bien l'entourer. «Il y a encore de l'argent, résume t-il. C'est notre travail, à moi et aux recruteurs et aux gens des contrats, de faire en sorte que tout s'emboîte en vue de bâtir le meilleur club possible.»
L'ailier espacé Golden Tate est bien content de pouvoir compter sur Stafford à long terme. «Il a prouvé qu'il est dans le tiers supérieur des quarts, a dit Tate. Il est parmi les plus coriaces et son bras est le plus puissant de la ligue, quant à moi. Pour la précision, il est déjà excellent, et il s'améliore.»
Acheter des couches
Stafford entame la dernière année d'un contrat de 53 millions $ pour trois ans. Que va t-il acheter avec la nouvelle somme?
«Beaucoup de couches», a t-il dit avec le sourire, avec près de lui sa femme Kelly et leurs jumelles de cinq mois, Chandler et Sawyer.
Ralenti par des blessures à l'épaule et au genou à ses deux premières campagnes chez les pros, Stafford n'a pas raté de rencontre depuis le début de la saison 2011.
La saison dernière, il a aidé les Lions à gagner huit fois après avoir comblé un écart au dernier quart. Cela n'avait jamais été réussi dans l'histoire de la NFL.
Le parcours des Lions a toutefois pris fin avec un revers de 26-6 à Seattle, au premier tour éliminatoire.
«Si vous regardez comment il fonctionne dans les fins de matchs où c'est corsé, il ne flanche pas, a mentionné l'entraîneur des Lions, Jim Caldwell. Il n'est pas nerveux, il reste brave. Je pense que ça va être une de ses marques de commerce, tout au long de sa carrière.»
Les Lions vont débuter la saison régulière le 10 septembre à domicile, face aux Cards de l'Arizona.