Sports express

Gala Sports Québec: Harvey, Boilard et cie en nomination

Quatre athlètes, deux entraîneurs et une équipe de la région de Québec seront en nomination au 46e Gala Sports Québec, le 8 mai, à Laval. Les 57 finalistes dans 19 catégories ont été dévoilés jeudi. Le fondeur Alex Harvey (athlète masculin niveau international), la cycliste Simone Boilard (athlète féminine niveau canadien), le triathlonien Jérémy Lajoie (athlète masculin niveau québécois), le joueur de softball Mathieu Roy (athlète en sport collectif niveau international), l’entraîneuse de Boilard, Christine Gillard (entraîneur-e-s en sport individuel), et la formation masculine de volleyball du Cégep Limoilou (équipe de l’année) et son coach, Rock Picard (entraîneur-e-s en sport collectif), pourraient être récompensés sur la scène provinciale pour leurs exploits de 2018. Les résultats des Jeux olympiques de PyeongChang sont toutefois exclus des critères, ayant déjà été considérés pour le 45e GSQ, l’an dernier. Olivier Bossé

+

Les Sea Dogs repêcheront premiers

Même s’ils n’avaient que 5 % des possibilités, les Sea Dogs de Saint-Jean choisiront premiers au repêchage de la LHJMQ, le 8 juin, à Québec. La loterie s’est tenue jeudi et l’organisation du Nouveau-Brunswick a été fortunée d’être pigée première, malgré qu’elle n’avait que 5 % des boules à son nom dans le boulier après avoir acquis le choix de Blainville-Boisbriand (14e position) par transaction. Les Sea Dogs devraient donc choisir l’attaquant des Chevaliers de Lévis Joshua Roy, de Saint-Georges de Beauce. Roy, qui aura 16 ans en août, a été le meilleur pointeur du midget AAA québécois cet hiver avec 88 points en 42 matchs. Val-d’Or (choix de Saint-Jean 17e, 28 % des chances), Moncton (choix d’Acadie-Bathurst 18e, 43 %), Gatineau (15e, 10 %) et Shawinigan (16e, 14 %) suivront. Par ailleurs, la Série junior Canada-

Russie s’arrêtera à nouveau deux fois cet automne dans la LHJMQ, soit les 4 et 5 novembre à Saint-Jean et à Moncton. Olivier Bossé

+

L’amphithéâtre de Seattle n’ouvrira pas ses portes avant la mi-2021

SEATTLE — L’amphithéâtre de la nouvelle concession de la LNH à Seattle ne sera pas complété avant la fin du printemps ou le début de l’été en 2021, bien que ces retards ne devraient pas affecter le déroulement de la première saison de l’équipe d’expansion.

Le président de l’équipe, Tod Leiweke, a mentionné jeudi que les retards accumulés pourraient cependant ralentir d’autres plans pour la concession, notamment celui d’accueillir le repêchage de la LNH en 2021. Après avoir obtenu la 32e concession du circuit Bettman en décembre dernier, les dirigeants de l’organisation de Seattle avaient déclaré vouloir ouvrir leur amphithéâtre dès le début du printemps en 2021. Des délais dans les plans de conception et des changements parmi les entrepreneurs retenus ont cependant entraîné des retards dans les échéanciers.

Leiweke a indiqué que Mortenson, le nouvel entrepreneur principal, obtiendra des primes s’il parvient à livrer l’amphithéâtre d’ici au 1er juin 2021, dans l’espoir que l’équipe puisse y tenir son repêchage d’expansion, le repêchage de la LNH et offrir une saison complète du Storm de Seattle, une équipe de la WNBA.

«Nous avons discuté avec la LNH, et elle est ouverte à l’idée que nous organisions le repêchage d’expansion et le repêchage régulier de la ligue, a dit Leiweke. Ce serait tout un départ pour notre concession. Nous sommes très motivés.»

Le coût de construction d’un amphithéâtre entièrement financé par le secteur privé, qui sera érigé sur le site de l’ancien Key-

Arena, oscillera entre 900 et 930 millions $US, a évoqué Leiweke. Le coût du projet initial était évalué à 650 millions $. AP

+

Grichuk, Smoak et Hernandez étirent les bras, donnent un gain de 7-4 aux Jays

MINNEAPOLIS — Les Blue Jays de Toronto ont retrouvé leur tonus en attaque, et les victoires commencent à s'empiler.

Randal Grichuk, Justin Smoak et Teoscar Hernandez ont étiré les bras et les Blue Jays ont défait les Twins du Minnesota 7-4, jeudi après-midi.

Eric Sogard a ajouté un double de trois points à sa fiche pour les Blue Jays, qui ont remporté trois des quatre matchs présentés au Target Field.

«Non seulement marquons-nous des points... mais nous sommes difficiles à retirer, a dit Grichuk. Au début de la saison, nos présences au bâton étaient très courtes, la balle était mise en jeu ou nous étions retirés sur des prises. Maintenant, nous frappons, nous avons de bonnes présences au bâton, de bons élans sur de bons tirs.»

Les Blue Jays frappent pour une moyenne de ,217 cette saison, la 12e dans la Ligue américaine; depuis le 9 avril, cependant, ils présentent une moyenne de ,256 et ont remporté cinq de leurs neuf derniers matchs.

«Nous avons marqué sept points aujourd'hui, et tout le monde effectue de bons élans présentement. Maintenant, si Sogard continue comme ça, alors nous aurons (Freddy) Galvis et Sogard sur les sentiers pour ces trois gars-là. C'est une assez bonne combinaison», a mentionné le gérant Charlie Montoyo, en référence au trio formé de Grichuk, Smoak et Hernandez.

Les releveurs des Blue Jays Thomas Pannone, Ryan Tepera, Tim Mayza et Joe Biagini (1-1) n'ont concédé qu'un point en trois manches et deux tiers de travail. Ken Giles a obtenu son sixième sauvetage en sept opportunités, après avoir été intraitable en neuvième manche.

Le partant Clay Buchholz a alloué trois points et six coups sûrs en quatre manches et deux tiers au monticule. L'enclos torontois a accordé deux points en 13 manches et deux tiers pendant cette série.

Michael Pineda (2-1) a connu son pire départ de la campagne, après avoir distribué six points mérités et sept coups sûrs en trois manches et deux tiers. Il a fait fendre l'air à un frappeur, a effectué un lancer hors cible et distribué deux circuits, égalant ainsi son total de ses trois premiers départs de la saison.

Eddie Rosario a frappé deux longues balles pour les Twins. Mike Cook, The Associated Press

+

Pour des raisons différentes, Piatti et Browne rateront le match de samedi

MONTRÉAL — Sans trop de surprises, l'Impact de Montréal ne pourra compter sur Ignacio Piatti et Omar Browne lors du match de samedi contre l'Union de Philadelphie.

L'entraîneur-chef Rémi Garde en a fait l'annonce en mêlée de presse après l'entraînement de ses joueurs jeudi au Centre Nutrilait.

Piatti est blessé au genou droit depuis le match du 16 mars, et il est déjà assuré qu'il sera également au rancart lorsque l'Impact rendra visite au Revolution de la Nouvelle-Angleterre le 24 avril.

Au mieux, Piatti, qui a raté quatre parties jusqu'à maintenant, pourrait revenir au jeu le dimanche 28 avril lorsque l'Impact accueillera le Fire de Chicago.

«'Nacho' reçoit aujourd'hui un traitement un petit peu particulier. C'est ce que le docteur m'a dit et il sera suivi de trois ou quatre jours de repos et on le reverra sur le terrain dans trois ou quatre jours, si tout se passe bien. On le verra sur le terrain réessayer pour voir si le traitement qu'il reçoit là aura été efficace. Sinon, on attendra», a déclaré Garde.

Quant à Browne, qui s'est joint à l'équipe mardi, il n'a pas les documents administratifs nécessaires pour pouvoir jouer à Philadelphie.

«Administrativement, Omar ne sera malheureusement pas qualifié pour le match à Philadelphie, mais en principe on a bon espoir que pour le match d'après, à New England, il soit éligible.» La Presse canadienne