Andres Guargago et Alfredo Talavero, respectivement capitaine et gardien de but de l'équipe mexicaine, lors d'une conférence de presse à Moscou.

Sous-estimé, le Mexique souhaite atteindre la fameuse cinquième partie

SAMARA — La fameuse cinquième partie motive le Mexique à l’aube de son match de huitièmes de finale contre le Brésil.

Cette cinquième partie fait référence aux quarts de finale de la Coupe du monde de soccer. Le Mexique a été en mesure d’accéder aux huitièmes de finale lors des six derniers tournois, mais il n’a jamais été capable de se rendre plus loin.

S’ils peuvent vaincre Neymar et les Brésiliens, les Mexicains l’atteindront finalement cette cinquième partie. Mais c’est un gros «si».

Le Mexique est déjà passé à l’histoire en Russie, battant 1-0 l’Allemagne, championne en titre du tournoi, lors du premier match de leur groupe. Il s’agissait de la première victoire des Mexicains contre les Allemands dans un affrontement de compétition internationale et une première depuis 1985.

«Nous sommes motivés par le fait que nous nous retrouvions dans la phase éliminatoire, contre le Brésil, à une victoire de la cinquième partie, a affirmé le capitaine du Mexique, Andres Guardado. Ça ne me passe pas par l’esprit que ça pourrait être mon dernier match avec mon pays à la Coupe du monde. Tout est entre nos mains.»

Le Mexique revient d’une décevante défaite de 3-0 aux mains de la Suède, lors du dernier match de groupe. Ce résultat, combiné à la victoire surprise de 2-0 de la Corée du Sud contre l’Allemagne, a permis aux Suédois de terminer au premier rang du groupe, devant les Mexicains.

Parce qu’elle a remporté le groupe, la Suède se mesurera à la Suisse lors de la phase éliminatoire. Dans le cas du Mexique, ce sont les quintuples champions de la Coupe du monde qui sont sur sa route.

Il y a quatre ans, au Brésil, les deux équipes avaient fait match nul 0-0 dans leur match de groupe. Le Brésil avait gagné les trois derniers duels à la Coupe du monde.

«Nous n’avions jamais battu l’Allemagne en Coupe du monde et pourtant, nous l’avons fait, a ajouté Guardado. Nous allons nous accrocher à ça parce que nous sommes venus ici pour marquer l’histoire. Nous allons tout faire pour l’accomplir. Les résultats contre le Brésil ne constituent que des statistiques et ça ne compte pas quand la partie commence.»

Les Mexicains n’ont pas atteint les quarts de finale depuis la Coupe du monde de 1986, qu’ils avaient d’ailleurs accueillie.

La dernière victoire du Mexique contre le Brésil remonte à 2012, lors d’un match amical présenté au Cowboys Stadium. Il avait alors triomphé 2-0 devant 84 000 partisans.

Souhaitant répéter cet exploit, le Mexique devra se priver des services du défenseur Hector Moreno, qui a été suspendu en raison d’une accumulation de cartons jaunes.

Le Brésil pourrait quant à lui voir plusieurs joueurs rater la rencontre en raison d’une blessure. Douglas Costa et Marcelo se sont entraînés à part de leurs coéquipiers vendredi, mais Danilo, qui n’a pas disputé le dernier match de groupe contre la Serbie en raison d’une blessure à la hanche, s’est entraîné avec ses coéquipiers.

Marcelo a subi une blessure au dos contre la Serbie. Costa est incommodé par une blessure à la cuisse qui pourrait le tenir à l’écart du jeu pour le reste du tournoi.