Le Néerlandaise Kike Bertens laisse exploser sa joie après avoir trimé dur pour vaincre l'Américaine Venus Williams en trois sets, vendredi.

Sorts opposés pour les sœurs Williams à Wimbledon

LONDRES — Au tour de Venus Williams de passer à la trappe. L’Américaine est devenue la plus récente ancienne championne à subir l’élimination à Wimbledon. Sa sœur Serena est toutefois toujours aussi redoutable, elle qui a relevé avec brio son test le plus difficile cette semaine.

Dans son match de troisième tour, Venus a été incapable de revenir de l’arrière, perdant face à la Néerlandaise Kiki Bertens, 20e tête de série, 6-2, 6-7 (5), 8-6, vendredi. «Juste à court de temps à la fin, a expliqué Venus. Elle a très bien joué. Il faut gagner le dernier point et je n’y suis pas parvenue aujourd’hui.»

C’est la quatrième ancienne championne de Wimbledon chez les dames à se faire montrer la sortie, rejoignant Maria Sharapova, Petra Kvitova et la tenante du titre, Garbine Muguruza.

En conséquence, Serena est la seule joueuse encore en lice à avoir gagné le tournoi. La septuple championne du gazon londonien a surmonté une balle de bris au premier set pour l’emporter aux dépens de la Française Kristina Mladenovic 7-5, 7-6 (2).

Venus avait réussi à combler un recul d’un set à ses deux premiers matchs. Son élimination signifie que huit des 10 premières têtes de série chez les dames ne sont plus dans le portrait avant la fin de la première semaine. L’Américaine de 38 ans, finaliste l’an dernier, était la plus âgée au tableau féminin cette année.

Pour sa part, Serena a porté sa série victorieuse à 17 matchs à Wimbledon, en partie grâce à 13 as. Elle a raté le tournoi de l’année dernière alors qu’elle était enceinte.

Sommet pour Rodina

Elle fera face à une autre maman au quatrième tour, lundi : la Russe Evgeniya Rodina, 120e au monde et issue des qualifications, qui a surpris la 10e tête de série, l’Américaine Madison Keys.

«Serena est mon idole, a déclaré Rodina. Alors ce sera génial de jouer contre elle.»

Keys, semi-finaliste à Roland-Garros, a été incapable de concrétiser sa tentative de ralliement après avoir surmonté un déficit d’un set et cédé deux bris, s’inclinant 7-5, 5-7, 6-4.

Rodina accède à la quatrième ronde d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Elle avait un palmarès de 0-15 en carrière contre des joueuses classées parmi le top 20 avant cette victoire.

Karolina Pliskova a pour sa part frôlé la défaite avant d’assurer son billet pour le quatrième tour pour une première fois grâce à sa victoire de 3-6, 7-6 (3), 6-1 contre la Roumaine Mihaela Buzarnescu.

En déficit d’un set et d’un bris, la Tchèque, septième tête de série, a relevé son jeu et a profité d’une série d’erreurs de son adversaire pour renverser la situation.

Victoire de routine...

Chez les hommes, le Suisse Roger Federer a poursuivi son parcours sans encombre. Il a gagné 37 des 40 points sur sa première balle de service et il a prolongé à 29 sets sa séquence victorieuse à Wimbledon lorsqu’il a vaincu l’Allemand Jan-Lennard Struff, 64e joueur mondial, 6-3, 7-5, 6-2.

L’an dernier, Federer était devenu le premier joueur masculin depuis Bjorn Borg en 1976 à remporter le titre sans perdre un seul set.

L’octuple champion et première tête de série a maintenant rendez-vous avec le Français Adrian Mannarino, qui a eu raison de Daniil Medvedev 6-4, 6-3, 4-6, 5-7, 6-3.

L’Allemand Alexander Zverev, quatrième tête de série, a réussi une autre remontée en cinq sets pour se qualifier pour le troisième tour. Zverev a vaincu l’Américain Taylor Fritz 6-4, 5-7, 6-7 (0), 6-1, 6-2 à l’issue d’un match interrompu jeudi après le troisième set.

Zverev avait aussi effacé des déficits de 2-1 à trois reprises pour accéder aux quarts de finale des Internationaux de France, sa meilleure performance en Grand Chelem.

Le Sud-Africain Kevin Anderson, no 8, a par ailleurs défait l’Allemand Philipp Kohlschreiber 6-3, 7-5, 7-5 après avoir perdu seulement huit de ses 61 points sur sa première balle de service.

Le Français Gaël Monfils a accédé au quatrième tour du tournoi de Wimbledon pour la première fois après avoir pris la mesure du demi-finaliste de l’an dernier, Sam Querrey, 5-7, 6-4, 6-4, 6-2.

+

LA NOIRCEUR FREINE RAONIC

Milos Raonic devra patienter encore au moins une journée pour compléter son match de troisième tour au tournoi de Wimbledon. Le Canadien a partagé les honneurs des deux premiers sets avec le qualifié autrichien Dennis Novak, et il menait 6-5 au troisième set avant que la noirceur ne force l’interruption du match, vendredi soir. Le duel devrait reprendre samedi matin. Raonic, 13e tête de série, a gagné le premier set 7-6 (5) avant que Novak ne riposte en s’adjugeant le deuxième 6-4. L’affrontement a été déplacé sur un court plus petit puisque les matchs prévus sur le court no 1 ont pris plus de temps que prévu. Le vainqueur du duel entre Raonic et Novak croisera le fer avec l’Américain Mackenzie McDonald. Le 103e joueur mondial a accédé au quatrième tour en disposant de l’Argentin Guido Pella 6-4. 6-4, 7-6 (6).  La Presse canadienne