Phillippe Aumont a fracassé un record de la Ligue Can-Am en retirant 18 frappeurs sur trois prises dans une victoire de 5-2 ches Champions d’Ottawa sur les Boulders de Rockland au parc RCGT mardi soir.

Soirée record pour Phillippe Aumont

Les 1382 spectateurs qui se sont déplacés au parc RCGT mardi soir ont assisté à une pièce d’anthologie gracieusement offerte par Phillippe Aumont.

Le lanceur gatinois a complètement dominé les frappeurs des Boulders de Rockland pour ajouter une page d’histoire à ses exploits qui commencent à se faire nombreux depuis sa venue chez les Champions d’Ottawa.

Dix-huit frappeurs de l’équipe visiteuse ont fendu l’air dans une victoire de 5-2 des Champions. Dix-huit retraits au bâton, c’est un record personnel pour Phillippe Aumont chez les professionnels. C’est aussi un nouveau record de la Ligue Can-Am qu’il a pulvérisé. L’ancienne marque était de 15. Aumont lançait avec seulement trois jours de repos depuis un autre match complet vendredi dernier à Sussex.

Il a eu besoin de 127 lancers pour enregistrer les 27 retraits de la partie. Il n’a alloué que six coups sûrs et un but sur balle. Son seul point mérité a été en neuvième manche alors qu’il commençait à tirer de la langue.

« J’étais fatigué en huitième manche. Sébastien (Boucher, l’entraîneur) le savait et il est venu me voir (en neuvième manche après son premier but sur balles). Il y avait un releveur dans l’enclos. La première chose que je lui ai dite, c’est qu’il pouvait dire à ce releveur d’aller s’asseoir ! Il n’était pas question que je sorte du match. Je l’avais commencé et c’était mon match à finir. »

À Ottawa, les partisans ont déjà assisté à un match sans point ni coup sûr du géant gatinois contre une équipe de la République dominicaine. Il a aussi réalisé un match complet d’un coup sûr contre Cuba cette année. Mardi soir, il a fracassé un record de la Ligue Can-Am par trois retraits au bâton.

« J’ai dit à Sébastien au début de l’année que mon objectif était de battre des records et je cours après cette année. Ce n’est pas fini. J’en veux d’autres ! »

Le héros du match a aussi tenu à rendre hommage à son receveur. Larry Blackwill est Canadien. Il vient de débarquer chez les Champions cette semaine. Aumont le connaît à peine. Il avait de la misère à se souvenir de son nom après le match.

« Vous m’apprenez qu’il est Canadien, mais il devrait être avec moi ici. Il a fait tout un travail pour ce premier match ensemble. Il a appelé les bons tirs. J’ai eu du plaisir à travailler avec lui. Tous mes lancers fonctionnaient ce soir, surtout ma glissante. J’ai eu recours à ma rapide seulement cinq fois. »

Aumont (6-3) a atteint le plateau des 100 retraits au bâton dans la victoire. Il a baissé sa moyenne de points mérités à 2,06. Sébastien Boucher s’est payé la traite en regardant son instructeur des lanceurs être en parfait contrôle.

« Il a effectué 127 lancers avec trois jours de repos. Ça démontre le genre de guerrier qu’il est. Il est toujours en train de se battre. Il va chercher ses retraits avec soin, d’une manière ou d’une autre. Ce soir, ce fut plus d’une seule façon, mais quand même ! »

Les exploits d’Aumont ont relégué un autre exploit dans l’ombre puisque l’arrêt-court Malik Collymore a volé cinq buts dans la soirée, un autre record de la Ligue Can-Am.

« Malik peut voler le deuxième et le troisième but. Il y a juste le premier but qu’il ne peut pas voler dans cette ligue ! Assurément, les spectateurs ont assisté à quelque chose de spécial ce soir. »

Les deux clubs vont terminer leur série de trois matches au parc RCGT mercredi soir.