Évelyne Viens participera à un tournoi impliquant les neuf équipes de la National Women’s Soccer League (NWSL).
Évelyne Viens participera à un tournoi impliquant les neuf équipes de la National Women’s Soccer League (NWSL).

Soccer: un tournoi dans l’Utah pour les débuts professionnels d’Évelyne Viens

Malgré l’absence d’une saison régulière, Évelyne Viens pourra vivre son baptême du soccer professionnel, cet été. La recrue du Sky Blue FC, basé au New Jersey, participera à un tournoi impliquant les neuf équipes de la National Women’s Soccer League (NWSL) qui aura lieu du 27 juin et 26 juillet dans l’État américain de l’Utah.

La NWSL a procédé à l’annonce de cette compétition, mercredi. Chaque formation disputera quatre matchs dans le tournoi à la ronde et les huit meilleures au classement se retrouveront dans une formule éliminatoire typique.

«Ce n’est pas une saison de 24 parties comme il était prévu à l’origine, mais pour nous, il s’agit d’une belle occasion de pouvoir jouer. Ce sera aussi le fun de revoir du sport professionnel en action», confiait-elle, mercredi, tout juste avant de retourner sur le terrain du Red Bull Arena, à Harrison, afin de reprendre l’entraînement en tout respect du protocole sanitaire mis en place.

Les joueuses du Sky Blue FC d’Harrison ont donc eu la permission de former des groupes d’entraînement de huit, pour l’instant, dans l’espoir de pouvoir tenir des séances en équipe complète d’ici peu.

«Ça va faire changement que de s’entraîner de façon individuelle. Au début, c’était plus difficile, mais avec les mesures de déconfinement qui approchaient, ça devenait plus motivant. Depuis qu’on est en pause, on a tenu plusieurs réunions d’équipe par Zoom [service de visioconférence], ça va faire du bien d’être ensemble, et de toucher au ballon d’une manière plus structurée», confiait-elle avant de se diriger vers le site d’entraînement.

La NSWL honorera les contrats garantis des joueuses, comme celui de deux ans qu’Évelyne Viens avait signé après sa sélection au cinquième rang du repêchage, en début d’année. Elle sortait de l’Université de South Florida, où elle a défendu avec brio les couleurs des Cobras pendant quatre ans. Les clauses touchant le logement et les assurances seront aussi respectées.

«Pas un voyage touristique»

Le tournoi, qui se tiendra sans spectateurs, aura lieu dans les installations de l’Utah Royals FC, à Salt Lake City. Les matchs de demi-finales et de la finale se transporteront au Stade Rio Tinto, à Sandy, dans le même état. Le premier match du tournoi et celui de la grande finale seront télédiffusés au réseau américain CBS. Tous les autres seront disponibles via la plateforme de visionnement en ligne Twitch, même pour les amateurs de l’extérieur des États-Unis.

«Ce ne sera pas un voyage touristique, les règles seront strictes. On subira un test de la COVID-19 avant de partir et à notre arrivée là-bas, on prendra notre température régulièrement pendant le tournoi, on passera des tests, on surveillera nos symptômes. Tout sera fait de manière sécuritaire.»

Évelyne Viens ignore le rôle qu’on lui confiera sur le terrain. Mais tout tournoi de ce genre nécessite un besoin de profondeur.

«Ce sera à moi de faire ma place. Il n’y aura pas de saison comme telle, mais on va se préparer pour aller gagner le tournoi», ajoutait celle qui était restée au New Jersey lors de l’annonce du confinement au lieu de rentrer à Québec. Elle n’a donc pas à regagner son lieu de travail en cette période où la frontière canado-américaine est toujours fermée.