Devante Smith-Pelly

Smith-Pelly de retour après l’épisode de racisme

CHICAGO — L'entraîneur-chef des Capitals de Washington, Todd Reirden, voulait exprimer son soutien envers Devante Smith-Pelly.

Alors il a envoyé le trio de Smith-Pelly sur la glace pour amorcer la rencontre.

Smith-Pelly était de retour à Chicago dimanche pour la première fois après avoir fait l'objet de propos à caractères racistes. En février dernier, l'attaquant des Capitals avait été accueilli au banc des punitions par des partisans qui lui criaient «basketball, basketball, basketball». Les partisans en question avaient alors été expulsés, avant d'être bannis des matchs à domicile des Blackhawks.

«Pour moi, c'était vraiment quelque chose d'important à faire, a expliqué Reirden. Il a fait beaucoup pour notre communauté cette année - il a notamment permis à une famille d'assister à un match récemment - et pour moi, c'est ça se battre.»

Âgé de 26 ans, Smith-Pelly et le défenseur John Carlson ont récemment accueilli une jeune équipe de hockey du Maryland, dont l'un des joueurs avait été victime de racisme durant un tournoi.

Smith-Pelly a dit qu'il appréciait que Reirden lui donne l'opportunité d'amorcer la rencontre à son retour au United Center.

«C'était gentil de sa part, a souligné Smith-Pelly à la suite de la rencontre. J'adore l'interprétation de l'hymne national là-bas.»