Max Domi du Canadien de Montréal deviendra joueur autonome avec compensation au terme de la saison suspendue depuis le 12 mars.
Max Domi du Canadien de Montréal deviendra joueur autonome avec compensation au terme de la saison suspendue depuis le 12 mars.

Situation contractuelle: Domi souhaite demeurer avec le CH

MONTRÉAL — Max Domi ne s'en fait pas avec sa situation contractuelle, même s'il pourrait être l'un des nombreux joueurs touchés par les impacts économiques qu'aura la pandémie de la COVID-19 sur la LNH.

L'attaquant du Canadien de Montréal deviendra joueur autonome avec compensation au terme de la saison suspendue depuis le 12 mars. Domi avait signé un contrat de deux saisons lui rapportant un salaire moyen annuel 3,15 millions $ US à son arrivée avec le Tricolore en juin 2018.

Après avoir fracassé son record personnel avec 72 points en 82 matchs à sa première campagne avec le Canadien, Domi a fait un pas vers l'arrière cet hiver, accumulant 44 points en 71 rencontres avant l'interruption de la saison. Et alors que les plans entourant la reprise des activités demeurent incertains, Domi ne s'en fait pas trop avec son avenir.

«Jusqu'ici, il n'y a pas vraiment eu de discussions (avec le Canadien). Et je crois qu'il se passe des choses beaucoup plus importantes dans le monde», a dit Domi à partir de sa résidence de Toronto lors d'une conférence téléphonique.


« Une chose est claire par contre: je veux jouer à Montréal. J'adore jouer à Montréal et j'adore mes coéquipiers. J'espère jouer encore longtemps à Montréal et c'est comme ça depuis ma première partie avec le Canadien. »
Max Domi

Différents facteurs peuvent expliquer la baisse de production de Domi cette saison. Il a été privé des services de son complice Jonathan Drouin pendant la majeure partie de la campagne puisque le Québécois a été ennuyé par des blessures. Certains ont aussi noté qu'il n'avait peut-être pas aimé la décision de l'entraîneur Claude Julien de le muter à l'aile pendant quelques parties en novembre.

Domi, qui a pourtant joué comme ailier pendant ses trois saisons avec les Coyotes de l'Arizona, avait affirmé à l'époque qu'il n'était pas évident de retourner à cette position.

«Vous avez beaucoup plus d'options quand vous êtes dans l'axe central et vous touchez plus souvent à la rondelle. Vous avez aussi plus de vitesse dans certaines phases du jeu, comme lors de la relance», a-t-il expliqué jeudi en revenant sur les avantages de jouer au centre.

«Ce sont les entraîneurs qui décident de la formation et je vais toujours tenter de jouer au maximum de mes capacités, peu importe la position, a-t-il ajouté. Je suis prêt à jouer à l'aile gauche, à l'aile droite ou au centre. Mais j'aime jouer au centre, encore plus que je pouvais l'imaginer.»

Malgré ce désir, Domi est aussi conscient qu'il doit améliorer certaines facettes de son jeu pour confirmer son emprise sur le rôle de centre. Il a notamment admis qu'il devait s'améliorer dans le cercle des mises en jeu.

À ce niveau, Domi se classait 74e parmi les 100 joueurs ayant participé au plus de mises en jeu dans la LNH cette saison, avec une efficacité de 48,9 %.

Certains ont aussi critiqué son manque d'engagement en repli et en couverture défensive, ce qui ne le rendait pas assez fiable pour jouer au centre dans la LNH.

De son côté, tout ce que Domi semble vouloir, c'est un peu de stabilité et ne pas avoir à faire le yo-yo entre les deux positions.

«Si vous alternez continuellement entre les positions, vous perdez vos repères, a-t-il dit. Si vous voulez jouer à l'aile et être efficace, vous devez aussi y consacrer du temps.»

Une pensée pour Laraque

Domi n'a pas voulu dévoiler ses préférences concernant la possible reprise des activités dans la LNH, qualifiant les idées en circulation de «simples spéculations».

Il a également rappelé que la lutte contre la pandémie était la priorité, ajoutant qu'elle avait touché de nombreuses personnes.

«Il y a beaucoup de personnes qui vivent des moments difficiles, qui sont en deuil. Il faut faire preuve de compassion, a affirmé Domi. Nous devons faire notre part en restant à la maison et en suivant les consignes et recommandations.»

Les Sénateurs d'Ottawa et l'Avalanche du Colorado ont rapporté que des joueurs avaient été infectés à la COVID-19 au début de la crise. Dernièrement, l'ancien hockeyeur Georges Laraque a partagé sur les réseaux sociaux son combat avec la maladie.

«Je connais Georges depuis l'époque où il jouait contre mon père (Tie Domi) et j'ai appris à le connaître un peu plus lors des deux dernières années, a mentionné Domi, qui a représenté le Canadien lors du dernier défilé la Fierté en compagnie de Laraque. Il sourit toujours et il est comme un rayon de soleil quand il entre dans une pièce.

«Je n'ai pas pris de ses nouvelles dans les dernières semaines, mais je crois qu'il se sent mieux. Je sais qu'il a souffert, comme des milliers d'autres personnes, mais je suis content qu'il se porte mieux», a-t-il conclu.